Autocross

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Championnat d'Europe 2005
Une monoplace « libre »

L'autocross est une forme de compétition automobile qui consiste en des courses automobiles organisées sur des circuits de terre. Ce sport est né dans les années 1950 à Barenton dans le sud Manche.

Déroulement des épreuves[modifier | modifier le code]

Les courses se déroulent en peloton de cinq à dix-huit véhicules. Une épreuve est composée de multiples courses. Il y a plusieurs championnats en France (Championnat de France, CORAC, SEAC, et le Challenge de l'ouest).

Il y a douze épreuves pour le championnat de France d'autocross.

Essai chrono[modifier | modifier le code]

La séance d'essai chrono sert à déterminer les grilles des premières manches qualificatives et à affiner les réglages des véhicules et des pilotes.

Quatres séries de manches[modifier | modifier le code]

Les trois manches de qualification permettent de départager les pilotes de chaque catégorie pour former les lignes de la finale . Le nombre de séries par manche est fonction du nombre de participants de chaque catégorie.

Finales[modifier | modifier le code]

Il existe 2 type de finals :

Les demies-finals qui qualifient les 2 gagnants pour la grande final.

Les grandes finales composés des 15 meilleurs pilotes permettent de définir les gagnants de chaque meeting.

Circuits[modifier | modifier le code]

Les circuits sont en terre avec parfois une partie bitumée ou bétonnée. Ils font en général un peu moins d'un kilomètre de longueur et entre quinze et vingt mètres de large.

Les catégories et les véhicules[modifier | modifier le code]

Les véhicules peuvent être des monoplaces spécifiques, ou des voitures de tourisme issues de la série.

Chaque catégorie :

  • Monoplace libre : 4 roues motrices, moteur atmosphériques ou turbo, cylindrée soumise à une échelle de poids ;
  • "' 1600"' : 4 roues motrices, moteur atmosphérique ou turbo, cylindrée soumise à une échelle de poids ;
  • Monoplace 2 litres cup : 2 roues motrices, moteur atmosphérique de 2 litres maximum.
  • "' Tourisme libre"' : 4 roues motrices, moteur atmosphérique ou turbo cylindrée soumise à une échelle de poids
  • "'Tourisme 2 litres Cup"' : 2 roues motrices, moteur atmosphérique de 2 litres maximum
  • "'Spritcar Division 1 Super Sprint"' : Petite monoplace, 315kg moteur moto 600 cm3 = 125 ch
  • "'Spritncar Division 2 Maxi Sprint"' Petite monoplace, 300kg moteur 650 cm3 kawasaki er6 = 72 ch
  • "'Sprintcar Division 3 Junior Sprint"' Petite monoplace 300kg moteur moto 650 cm3 kawasaki er6 = 45 ch, pilotes de 12 à 25 ans
  • "'Sprintcar Division féminine"' même monoplace que le Super Sprint pilote uniquement féminin

Les différentes catégories courent indépendamment (il arrive que des cup courent avec les libres, mais ils sont alors classés avec les libres).

Super Buggy[modifier | modifier le code]

Les monoplaces libres sont les véhicules les plus évolués : châssis tubulaire construit par des professionnels ou de fabrication artisanale, 4 roues motrices, moteur de 4 litres de cylindrée, atmosphérique maxi ou suralimentés avec un coefficient de 1,7 ne pouvant pas dépasser 4 L également. Des essais de 4 roues directrices ont été faits dans les années 1990, mais la terre est trop adhérente pour que ce soit un avantage. Au niveau moteur, quasiment tout a été essayé ; de l'assemblage de plusieurs moteurs de moto, au moteur de F1 de 3,5 L en passant par le V8 Ferrari, le BMW M1 etc.

Les valeurs sûres en 2008 sont le Nissan V6, BMW M3, Flat-6 Porsche, tous portés à 3,5 L ou 4 L de cylindrée, en jouant sur la course et/ou l'alésage. Les pilotes peuvent disposer de 320 à 480 ch avec de tels moteurs.

La grande nouveauté en 2008 a été l'arrivée du premier moteur WRC (Mitsubishi sur la monoplace de Teddy Baudet - 480 ch et 83 mKg de couple) et des monoplaces à moteur de moto, bénéficiant d'un ratio poids/puissance favorable.

Palmares Championnat d'Europe Autocross

DIVISION SUPER BUGGY

2014 - Bernd Stubbe - D - Fast & Speed Volvo

2013 - Bernd Stubbe - D - Fast & Speed Volvo

2012 - Bernd Stubbe - D - Fast & Speed Volvo

2011 - Bernd Stubbe - D - Fast & Speed Volvo

2010 - Teddy Baudet - F - BG16 Mitsubihi

2009 - Glen Van Rosmalen - NL - GVS Ford

2008 - Bernd Stubbe - D - Fast & Speed Ford

2007 - Petr Bartos - CZ - Ford

2006 - Petr Bartos - CZ - Ford

2005 - Petr Bartos - CZ - Ford

2004 - Roman Kerka - CZ - Tatra

2003 - Luis Ribeiro - P - Gembo

2002 - Fritz Duizendstra - NL - Fast & Speed VW

2001 - Jaroslav Hosek - CZ - Hosek Ford

2000 - Petr Bartos - CZ - Ford

1999 - Tomas Hrdinka - CZ - Propulsion

1998 - Jean Paul Vincendeau - F - Propulsion PR

1997 - Horst Uhlenbrock - D - Racimex VW

1996 - Horst Ulhenbrock - D - Racimex VW

1995 - Francis Warnier - F - Behr Audi

1994 - Jean Paul Vincendeau - F - Gembo PRV

1993 - Jean Paul Vincendeau - F - Gembo PRV

1992 - Dominique Dubourg - F - Gembo Porsche

1991 - Luciano Tamburini - I - Porsche

1990 - Jiri Bartos - CZ - Porsche

1989 - Johnny Hakvoort - NL - Fast & Speed VW

1988 - Luigi Susan - I - Alfa Roméo

1987 - Bohumil Krestan - CZ - Tatra

1986 - Karel Havel - CZ - Porsche

1985 - Willi Rösel - D - Porsche

1984 - Willi Rösel - D - Porsche

1983 - Willi Rösel - D - RSC Audi

1982 - Willi Rösel - D - RSC Audi

1981 - Willi Rösel - D - RSC VW

1980 - Willi Rösel - D - VW

1979 - Willi Rösel - D - VW

1978 - Edwin Guhsl - A - Alfa Roméo

1977 - Karl Singer - A - VW

LES CHAMPIONS DE FRANCE

2013 - Stéphane Mazzoléni - Camotos Suzuki

2012 - Stéphane Mazzoléni - Camotos Suzuki

2011 - Geoffrey Lejeune - Fast & Speed BMW

2010 - David Anacleto - Propulsion Suzuki

2009 - Patrick Lavenu - Fast & Speed Honda

2008 - Patrick Lavenu - Fast & Speed Honda

2007 - Teddy Baudet - Fouquet Renault

2006 - Teddy Baudet - Fouquet Renault

2005 - Jack Brinet - Propulsion S2 Renault

2004 - Jack Brinet - Propulsion S2 Renault

2003 - Bertrand Vincendeau - Propulsuion S2 Renault

2002 - Thierry Monin Bonnard - MB Renault

2001 - Christophe Morichon-Propulsion S2 Renault

2000 - Christophe Morichon-Propulsion S2 Renault

1999 - Michel Jouny - Propulsion S2 BMW

1998 - Dany Lévèque - Propulsion S2

1997 - Damien Leboulanger - Propulsion S2 Renault

1996 - Damien Leboulanger - Propulsion S2 Renault

1995 - Jacques Thibaut - Gembo Peugeot

1994 - Jacques Thibaut - Gembo Peugeot

1993 - Jean-François Blais - Gembo

1992 - Jean Thirion - Gembo

1991 - Philippe Brillot

Buggy 1600[modifier | modifier le code]

Cette nouvelle catégorie, récompensée par un titre de Champion de France, regroupe les monoplaces 4 roues motrices dont la cylindrée ne dépasse pas 1600 cm3. Comme les Super Buggy, ce sont des 4 roues motrices

Les Champions d'Europe Buggy 1600cm3

DIVISION BUGGY 1600

2014 - Renet Mendel - D -

2013 - Kristian Szabo - H - Xlavina Suzuki

2012 - Thomas Anacleto - F - Peters Suzuki

2011 - Olivier Dufour- F - Alfa Racing Suzuki

2010 - Ondrej Musil - CZ - Vauxhall

2009 - Vit Nosalek - CZ - Turek Skoda

2008 - Ladislav Hanak - CZ - VW

2007 - Ladislav Hanak - CZ - VW

2006 - Petr Turek - CZ - Turek Skoda

2005 - Petr Turek - CZ - Turek Skoda

2004 - Chris Waldschmidt - D - Büchl BMW

2003 - Dennis Engel - D - Engel Concept

2002 - Dennis Engel - D - Engel Concept

2001 - Vaclav Fejfar - CZ - VW

2000 - Vaclav Fejfar - CZ - VW

1999 - Torsten Schubert - D - BMW

1998 - Fritz Duizenstra - NL - Fast & Speed

1997 - Fritz Duizenstra - NL - Fast & Speed

1996 - Jeannot Peters - L - VW

1995 - Peter Mücke - D - Yamaha

1994 - Oswin Büchl - Büchl VW

1993 - Peter Mücke - D - Yamaha

1992 - Peter Mücke - D - Yamaha

1991 - Jaanus Ligur - SU - Lada

1990 - Jaanus Ligur - SU - Lada

1989 - Walter Bäuerle - D - Audi

1988 - Horst Kaudela - A - Kawasaki

1987 - Walter Bäuerle - D - Audi

Maxi Tourismes[modifier | modifier le code]

Les tourismes libres permettent à des mythes de continuer à courir ; il n'est pas rare de voir en finale plusieurs 205 Turbo 16, R5 turbo maxi, Alpine A110 et A310.

Mais plus les années passent, et plus ces vénérables devancières sont bousculées par les véhicules issues du groupe T3F (type Trophée Andros, 3,5 L de cylindrée atmospherique ou turbo avec coefficient de 1,7 et sans les quatre roues directrices).

LES CHAMPIONS DE FRANCE

MAXI TOURISME (ex DIVISION 2 Libre)

2013 - Nicolas Dubernet - Renault Clio

2012 - Anthony Lanoë - Ford Fiesta

2011 - Sébastien Mercier - Peugeot 206

2010 - Sébastien Mercier - Peugeot 206

2009 - Jack Brinet - Nissan 350Z

2008 - Jack Brinet - Nissan 350Z

2007 - Alain Labat - Peugeot 206

2006 - Alain Labat - Peugeot 206

2005 - Alain Labat - Peugeot 206

2004 - Christophe Delaunay - Renault Mégane

2003 - Christophe Delaunay - Renault Mégane

2002 - Bernard Sarhy - Peugeot 205T16

2001 - Bernard Xans - Renault Mégane

2000 - Patrick Braud - Nissan Micra

1999 - Jean-Claude Dupont - Peugeot 205T16

1998 - Fabrice Morize - Peugeot 205T16

1997 - Didier Crétois - Renault 5 Turbo 2

1996 - Bernard Sarhy - Peugeot 205T16

1995 - Jean-Claude Tarrico - Renault 5 Turbo 2

1994 - Fabrice Morize - Peugeot 205T16

1993 - Marc Morize - Peugeot 205

1992 - Lambert Galland - Renault 5 Turbo 2

1991 - Fabrice Morize - Peugeot 205T16

1990 - Bernard Sarhy

1989 - Christian Pressac - Alpine A310

1988 - José Grimplet - Porsche 911

1987 - François Dumas - Peugeot 205T16

1986 - Dominique Arcas - Renault 5 Turbo 2

1985 - Gérard Terroitin - Citroën Visa

1984 - José Grimplet - Porsche 911

Buggy Cup[modifier | modifier le code]

On retrouve des châssis tubulaires du même style qu'en libre(les buggy ont forcement des chassis tubulaire) , avec des moteurs atmosphériques de 2 litres maximum. Mais aujourd'hui les moteurs de motos sont autorisés s'ils ne dépassent pas 2 litres de cylindrée (1 300 cm³ Hayabusa, ou deux 750 cm³ montés côte-à-côte par exemple). Seules les roues arrières sont motrices. Le poids minimum est plus bas que pour les libres.

LES CHAMPIONS DE FRANCE

BUGGY CUP (ex DIVISION D3 2000cm3)

2013 - Stéphane Mazzoléni - Camotos Suzuki

2012 - Stéphane Mazzoléni - Camotos Suzuki

2011 - Geoffrey Lejeune - Fast & Speed BMW

2010 - David Anacleto - Propulsion Suzuki

2009 - Patrick Lavenu - Fast & Speed Honda

2008 - Patrick Lavenu - Fast & Speed Honda

2007 - Teddy Baudet - Fouquet Renault

2006 - Teddy Baudet - Fouquet Renault

2005 - Jack Brinet - Propulsion S2 Renault

2004 - Jack Brinet - Propulsion S2 Renault

2003 - Bertrand Vincendeau - Propulsuion S2 Renault

2002 - Thierry Monin Bonnard - MB Renault

2001 - Christophe Morichon-Propulsion S2 Renault

2000 - Christophe Morichon-Propulsion S2 Renault

1999 - Michel Jouny - Propulsion S2 BMW

1998 - Dany Lévèque - Propulsion S2

1997 - Damien Leboulanger - Propulsion S2 Renault

1996 - Damien Leboulanger - Propulsion S2 Renault

1995 - Jacques Thibaut - Gembo Peugeot

1994 - Jacques Thibaut - Gembo Peugeot

1993 - Jean-François Blais - Gembo

1992 - Jean Thirion - Gembo

1991 - Philippe Brillot

Tourismes Cup[modifier | modifier le code]

Mêmes limitations que pour les monoplaces : 2 litres atmosphérique maximum et deux roues motrices. On retrouve une armada de 205 GTI 16S, Clio, Alpine A110, ainsi que les véritables protos que sont les T3F.

LES CHAMPIONS DE FRANCE

TOURISME CUP (ex DIVISION 2 2000cm3)

2013 - Guy Julien - Renault Clio

2012 - Guy Julien - Renault Clio

2011 - Noam Lagarde - Porsche

2010 - Noam Lagarde - Porsche

2009 - Benoît Morel - Opel Tigra

2008 - Benoît Morel - Opel Tigra

2007 - Noam Lagarde - Porsche 993

2006 - Benoît Morel - Opel Tigra

2005 - Benoît Morel - Opel Tigra

2004 - Noam Lagarde -

2003 - Romuald Delaunay - Alpine A110

2002 - Gaétan Serazin - Alpine A310

2001 - Gaétan Serazin - Alpine A310

2000 - Thierry Cadeddu - Alpine A310

1999 - Noam Lagarde - Alpine A110

1998 - Régis Lagarde - Alpine A110

1997 - Luc Fransoret - Porsche 911

1996 - Régis Lagarde - Alpine A110

1995 - Régis Lagarde - Alpine A110

1994 - Régis Lagarde - Alpine A110

1993 - Régis Lagarde - Alpine A110

1992 - Régis Lagarde - Alpine A110

1991 - Régis Lagarde - Alpine A110

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]