Chrono-minets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Auteur ! Auteur !)
Aller à : navigation, rechercher
Chrono-minets
Auteur Isaac Asimov
Genre Recueil de nouvelles
Science-fiction
Version originale
Langue originale Anglais américain
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de parution originale 1972
Version française
Traducteur Ronald Blunden
Éditeur Denoël
Collection Présence du futur
Date de parution 1975
Type de média Livre papier
Nombre de pages 192
Série The Early Asimov
Chronologie
Précédent Noël sur Ganymède La Mère des mondes Suivant

Chrono-minets est un recueil de nouvelles de science-fiction d'Isaac Asimov composé à partir du recueil original anglais The Early Asimov publié en 1972. Ce recueil a été découpé en France en quatre parties : Chrono-minets en est la troisième et a été publiée pour la première fois en 1975.

Liste des nouvelles[modifier | modifier le code]

Super-Neutron[modifier | modifier le code]

  • Titre original : Super-Neutron
  • Année de publication : 1941 dans Astonishing Science Fiction
  • Résumé : En 2144, les membres de l'Honorable Société d'Ananias se réunissent chaque premier dimanche du mois afin de partager un déjeuner et de mesurer leur talents de menteurs. « À chaque réunion, à tour de rôle, un des membres devait raconter une histoire, et cette histoire devait satisfaire à deux conditions : elle devait être un mensonge énorme, compliqué, abracadabrant, et en même temps, il fallait qu'elle ait toutes les apparences de la vérité. ». Tout se déroule bien jusqu'à ce que Hayes, jusqu'à présent simple spectateur des débats des membres de la Société, ne raconte à son tour une histoire. Selon lui il aurait découvert une nouvelle planète sans aucun champ gravitationnel filant tout droit à travers l'espace en direction du Soleil, provoquant par ce fait une supernova. Il prédit la fin du système solaire pour 2 heures 17 minutes et 30 secondes. Malgré quelques questions visant à le déstabiliser, Hayes convainc les membres de la Société qui finissent par croire à leur fin prochaine. Finalement l'événement n'a pas lieu et Hayes est élu président à vie de l'Honorable Société d'Ananias. Le narrateur suppute cependant que Hayes a triché, en effet celui-ci a bien raconté une histoire ayant l'air vraie, mais ce ne serait pas un mensonge.
  • Autour de l'œuvre
    • En se lançant dans l'écriture de cette nouvelle, Asimov avait prévu d'en faire une série dont Super-Neutron n'aurait été que le premier épisode. Finalement il abandonna l'idée et aucune suite ne vit le jour.
    • Asimov évoque le masurium, qui est en fait le nom donné à une fausse découverte liée à l'élément n°43 en 1926. Le manque de recherche sur le sujet lui aura fait commettre cette erreur.
    • La nouvelle est l'ancêtre des nouvelles que l'auteur développera ultérieurement dans son recueil du Cycle des veufs noirs.

Non définitif ![modifier | modifier le code]

  • Titre original : Not final !
  • Année de publication : 1941 dans Astounding Science-Fiction
  • Résumé : Le pouvoir colonial de Ganymède fait face à une situation exceptionnelle, à la suite de communications avec une forme de vie sur Jupiter, celle-ci menace d'exterminer les Terriens. Souhaitant débloquer des crédits et avertir l'ensemble de l'humanité, le secrétaire aux Affaires scientifiques de Ganymède, Leo Birnam, emmène le secrétaires aux Affaires coloniales, Nicolas Orloff, visiter un laboratoire de recherche où sont menées des expérimentations sur les champs de force. Ceux-ci seraient en effet le seul moyen pour les Jupitériens de quitter leur planète et de présenter une réelle menace : l'humanité se doit donc de maîtriser cette technologie. Après que le professeur Edmond Prosser les a rassurés sur l'impossibilité de la création d'un champ de force assez puissant pour permettre aux Jupitériens de quitter leur planète, Nicolas Orloff demande à la Terre l'envoi d'un vaisseau pour le ramener sur Terre. Le vaisseau n'est autre que Le Transparent, vaisseau de nouvelle génération utilisant les champs de force en ayant repoussé toutes les limites imaginables.
  • Autour de l'œuvre : Isaac Asimov commence l'écriture de Non définitif ! le et la remet à John W. Campbell le  ; celui-ci l'accepte le .

Bon sang ne saurait mentir[modifier | modifier le code]

  • Titre original : Legal Rites
  • Nouvelle fantastique écrite en collaboration avec Frederik Pohl et publiée pour la première fois en dans Weird Tales.
  • Résumé : Russel Harley, unique héritier de son vieil oncle Zebulon Harley, récupère Harley Hall à la mort de celui-ci, vieille maison isolée dans laquelle le vieil homme vivait en ermite. Bien heureux de son acquisition, il ne tarde pas à déchanter lorsqu'un fantôme, Hank Jenkins, prétend vouloir garder la maison pour lui. Avec l'aide d'un exorciste, Russel Harley éloigne le fantôme, mais celui-ci décide alors de faire un procès à l'héritier, estimant être dans son bon droit puisque habitant de la maison depuis plus de quatre-vingt-dix ans. Le juge donnant finalement raison au fantôme, cela crée un précédent permettant aux fantômes de hanter les maisons légalement.
  • Autour de l'œuvre

Chrono-minets[modifier | modifier le code]

  • Titre original : Time Pussy
  • Année de publication : 1942 (rédaction en 1941)
  • Résumé : Le vieux Mac, ancien prospecteur minier dans les astéroïdes, raconte à un jeune garçon qu'il possédait de drôles de créatures lorsqu'il était sur Pallas. Les créatures ressemblaient à des chats : trente centimètres de long, quinze centimètres de haut, dix de large et s'étendant dans la quatrième dimension jusqu'au milieu de la semaine prochaine. Caractérisés par une aptitude temporelle, ils ne remuaient la queue que le lendemain d'une caresse ou digéraient trois heures avant qu'on leur donne leur repas. Malheureusement, très sensible aux rhumes transmis par les humains, l'ensemble de la population est dévasté alors même que des scientifiques offraient un million de dollars par spécimen, au grand dam du vieux Mac.
  • Autour de l'œuvre
    • Asimov a commencé à écrire Chrono-minets le matin du et l'a fini juste avant l'annonce à la radio de l'attaque de Pearl Harbor.
    • Cette nouvelle lui fut commandée par John W. Campbell afin de lancer une nouvelle rubrique consacrée aux nouvelles courtes dans son magazine Astounding Science-Fiction.
    • La rubrique Probabilité Zéro pour laquelle fut commandée cette nouvelle devant servir à lancer de nouveaux talents et à inciter les lecteurs à proposer leurs écrits, Asimov signa Chrono-minets sous le faux nom de George E. Dale.

Auteur ! Auteur ![modifier | modifier le code]

  • Titre original : Author ! Author !
  • Année de publication : 1964 (rédaction en 1943) ; publication en France : 1975
  • Résumé : Graham Dorn, auteur de romans policiers, décide de ne plus poursuivre l'écriture de sa série phare mettant en scène les enquêtes de Reginald de Meister. N'ayant cure des réprimandes de sa compagne et de son éditeur, il devra faire face à l'apparition de son personnage dans le monde réel, qui le pressera de continuer la série en plus de lui voler sa compagne. Finalement Graham Dorn parviendra à se débarrasser de l'importun en remaniant le manuscrit du dernier de ses romans non encore publié.
  • Autour de l'œuvre : Isaac Asimov commença l'écriture de la nouvelle le . Il termina la première version le et la version finale le . John W. Campbell l'accepta le pour la publier dans Unknown, Asimov toucha 1 cent un quart par mot, le tarif de base plus une prime, soit 150 dollars en tout. En raison de difficultés financières et du manque de papier dus à la Seconde Guerre mondiale, les éditions Street & Smith décidèrent d'arrêter la publication de Unknown au profit de Astounding Science-Fiction ; la nouvelle d'Asimov ne fut jamais publiée dans ses pages. Cette nouvelle fut publiée pour la première fois en dans une anthologie de Unknown par Don Bensen aux éditions Pyramid.
  • Selon l'auteur, il s'agit d'une nouvelle de « fantaisie-fantastique ».

Arrêt de mort[modifier | modifier le code]

  • Titre original : Death Sentence
  • Année de publication : 1943
  • Résumé : Theor Realo, petit bonhomme albinos aux yeux roses, convainc le Conseil psychologique d'organiser une expédition sur Dorlis, une planète isolée. Selon lui cette planète aurait servi d'expérience psychologique à grande échelle à la 1re Confédération, ses habitants étant des robots positroniques laissés à eux-mêmes depuis 15 000 ans. Considérant une telle expérience comme pouvant être source de danger pour la Confédération, le sous-secrétaire d'Etat prône une destruction de la planète ; il devra argumenter face à l'accueil hostile des psychologues voulant étudier ce monde, persuadés d'y faire des découvertes majeures.
  • Autour de l'œuvre

Références bibliographiques[modifier | modifier le code]