Aurora Plastics Corporation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aurora Cigarbox 1967 Ford Galaxie et DeTomaso Mangusta

La Aurora Plastics Corporation est une compagnie américaine connue pour sa fabrication de « model kits » (des maquettes à monter et à peindre soi-même).

Historie[modifier | modifier le code]

Aurora Plastics Corporation est fondée en 1950 par l'ingénieur Joseph E. Giammarino et l'homme d'affaires Abe Shikes à Brooklynn, New York.

En engageant John Cuomo en 1952, l'entreprise se lance vivement dans la fabrication de maquettes en plastique. Celles-ci sont majoritairement destinées aux jeunes personnes mais aussi aux fans de cinéma en vendant des reproductions de personnages à monter et à peindre, tels que: Dracula, La Momie, Le Fantome de l'Opéra, La Créature du Lac Noir et bien d'autres. Contrairement à ses concurrents, Aurora prefère vendre ses maquettes en ajoutant moins de détails et en réduisant leurs tailles. Ainsi le prix est plus bas et beaucoup plus abordables pour les familles moyennes américaines.

Les Kits[modifier | modifier le code]

Les maquettes produites par Aurora se vendaient par Kits. Les premiers kits tournaient autour de l'armée, notamment autour des avions de l'US Air Force. On pouvait aussi trouver des figurines de soldats disposées sur un plateau et servant de « diorama ». Des reproductions de voitures étaient aussi trouvables sur le marché. Les modèles de voitures étaient d'ailleurs en concurrence avec Hot Wheels, mais le concurrent pris le dessus du fait que ses voitures ne furent pas à peindre ni à monter, donc abordables aussi pour les enfants agé au minimum de 3 ans.

Mais le producteur ne se laissait pas abattre par cela. Beaucoup diront d'ailleurs que ce sont les figurines à peindre qui firent le succès de la marque; notamment avec des reproductions de personnages historiques tels que des chevaliers, des soldats, mais aussi des animaux de la savane etc... Par la suite et grâce à son succès, le fabricant obtint une licence des Universal Studios pour pouvoir produire des maquettes des célèbres personnages des films Universal de l'époque. C'est ainsi qu'Aurora est à son apogée en produisant les reproductions des monstres des célèbres films avec des vampires, des morts-vivants et beaucoup d'autres.

Sortie du Premier Monstre[modifier | modifier le code]

En 1961 apparait pour la première fois le kit du monstre de Frankenstein. À l'époque, il fut vraiment de trouver des statues, bustes et autres dans tous les magasins. Ainsi, les fans de cinéma se ruent vers la figurine à peindre et font connaitre un énorme succès à l'entreprise Aurora. Par la suite, douze autres monstres seront fabriqués et produits. Aurora fera appel à l'artiste James Bama pour certaines de ses boites de collection.

Model Motoring[modifier | modifier le code]

Plannant sur le succès de ses monstres, Aurora décide de se relancer dans le combat contre Hot Wheels en réalisant de nombreuses voitures de courses et de collections. Non sans un peu du talent de Giammarino et du marketing de Shikes, plus de 25 000 000 voitures seront vendues en 1965. Mais quelques années après, cela se décline et Aurora perd sa clientèle pour les voitures à peindre.

Combat Perpetuel[modifier | modifier le code]

Chez le concurrent, Hot Wheels, tout va pour le mieux grâce aux voitures déjà peintes et prêtes à être utilisées par des enfants. Pour contre-attaquer, et dans un dernier élan, Aurora crée des modèles de cigarbox miniatures. Ces voitures sont à peine plus grandes que celles d'Hot Wheels mais aussi réussites. Cependant Aurora perd à nouveau face au concurrent et décide alors de continuer son marché sur les figurines des monstres Universal. Petit à petit, l'entreprise est en déclin.

Fin d'Aurora[modifier | modifier le code]

En perdant sa clientèle et en gaspillant son argent, Aurora va bientôt être vendue. Ainsi, en 1969, Aurora change de propriétaire avec lequel Aurora fabriquera des jouets et des jeux mais à nouveau, en 1971, Aurora est vendue à la compagnie Nabisco. Ce sera la fin d'Aurora, en considérant les prochaines années à venir comme la destruction d'une réputation.

En France[modifier | modifier le code]

En France, Aurora n'a connu jamais le succès du fait que l'entreprise ne s'est pas exportée au-delà de l'Atlantique. Il fut donc très dur de s'en procurer et même au moment où c'était possible, il fallait savoir parler anglais du fait que le mode d'emploi à suivre pour monter la figurine fut dans cette langue. Aurora, encore aujourd'hui, n'a pas de véritable succès en France. Seuls les collectionneurs de maquettes connaissent la marque.