Aurélie Muller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aurélie Muller Swimming pictogram white.png
Informations
Nages nage en eau libre
Nationalité française
Naissance 7 juin 1990 (24 ans) à Sarreguemines
Club Cercle nautique Sarreguemines
Entraîneur Olivier Antoine
Distinctions
1 médaille d'argent mondiale

Aurélie Muller (née le 7 juin 1990 à Sarreguemines) est une nageuse française spécialiste des épreuves de nage en eau libre. Après s'être distinguée dans les championnats internationaux juniors en bassin, elle s'oriente vers l'eau libre. À l'image de sa saison 2010 où elle obtient plusieurs places d'honneur aux niveaux continental et planétaire, elle s'est installée parmi les meilleures spécialistes mondiales.

Biographie[modifier | modifier le code]

Adepte des épreuves de fond en nage libre, Aurélie Muller débute sa carrière dans les bassins et se signale dans les catégories d'âge juniors en remportant en 2006 le titre mondial du 1 500 m nage libre à Rio de Janeiro, ainsi que le titre européen du 400 m nage libre à Palma de Majorque.

L'année suivante, convaincue par Olivier Antoine, son entraîneur du Centre nautique de Sarreguemines où elle est licenciée, elle se lance dans les courses de nage en eau libre. Elle se distingue rapidement en décrochant le titre de championne d'Europe juniors du 5 km à Milan, une couronne conservée l'année suivante à Sète. L'année suivante, le principal rendez-vous annuel a lieu à Pékin lors des Jeux olympiques qui accueillent pour la première fois une épreuve en eau libre au sein de leur programme, celle du 10 km. Aurélie Muller obtient sa qualification en terminant neuvième dans cette épreuve aux Championnats du monde se tenant à Séville en mai. Aux Jeux olympiques, en août, elle ne se classe cependant que 21e en raison, entre autres, d'un mauvais départ[1]. Victime d'une fringale, elle connaît une nouvelle mésaventure l'année suivante à l'occasion des Championnats du monde de Rome en terminant en 41e position alors qu'elle figurait dans le peloton de tête à mi-course[2],[3].

En juin 2010, elle est battue par Ophélie Aspord, plus jeune d'une année, lors du 10 km des Championnats de France en eau libre mais obtient malgré tout sa qualification pour les rendez-vous internationaux de l'année[4],[5]. Le premier d'entre eux se déroule à Roberval au Canada où sont organisés les Championnats du monde. Alignée sur 5 et 10 km, la nageuse manque de peu une médaille sur l'épreuve olympique. Luttant pour la médaille de bronze avec l'Australienne Melissa Gorman, la Française est disqualifiée pour comportement antisportif durant l'emballage final[6]. Sur 5 km, toujours à son avantage, elle termine sixième à un peu moins de deux secondes du podium[7].

Quelques jours plus tard, elle lutte de nouveau pour une médaille à l'occasion des Championnats d'Europe de Budapest mais échoue au pied du podium du 10 km pour une seconde et un dixième. Par ailleurs vainqueur du 1 500 m nage libre lors des Championnats de France organisés en avril à Saint-Raphaël, elle est qualifiée sur cette distance et doit la nager lors des épreuves en bassins de l'Euro[2]. Le 13 août 2010, dans la 5e série du 1 500 m m nage libre, elle nage cette distance en 16 min 42 s 79[8], soit le 10e temps des séries cumulées, insuffisant pour lui permettre d'accéder à la finale.

En 2011, aux championnats du monde de Shangai en Chine, elle remporte la médaille d'argent sur le 5 km dames, devenant la première Française de l'histoire à être médaillée mondiale sur 5 km, et la seconde en eau libre (après la médaille de bronze de Célia Barrot en 2010).

Palmarès[modifier | modifier le code]

Courses en bassin[modifier | modifier le code]

Année Compétition Ville Épreuve Rang Temps
2006 Championnats du monde juniors Rio de Janeiro, Brésil 800 m nage libre 4e 8 min 41 s 16
1 500 m nage libre 1re 16 min 35 s 32
Championnats d'Europe juniors Palma de Majorque, Espagne 400 m nage libre 1re 4 min 15 s 72
800 m nage libre 4e 8 min 51 s 8
2010 Championnats d'Europe Budapest, Hongrie 1 500 m nage libre 10e des séries 16 min 42 s 79

Nage en eau libre[modifier | modifier le code]

Année Compétition Ville Épreuve Rang
2008 Championnats du monde Séville, Espagne 10 km 9e
Jeux olympiques Pékin, Chine 10 km 21e
2009 Championnats du monde Rome, Italie 10 km 41e
2010 Championnats du monde Roberval, Canada 5 km 6e
10 km Disq.
Championnats d'Europe Budapest, Hongrie 10 km 4e
2011 Championnats du monde Shanghai, Chine 5 km 2e

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ilchenko dans l'histoire », dans L'Équipe, 21 août 2008, p. 15.
  2. a et b « Muller s’en approche », dans L'Équipe, 6 août 2010, p. 15.
  3. « J2 Rome : Ophélie ASPORD la mieux classée sur le 10 km », sur ffnatation.fr, 22 juillet 2009. Consulté le 6 août 2010.
  4. Résultat officiel du 10 km féminin des Championnats de France de nage en eau libre 2010, sur ffnatation.fr. Consulté le 6 août 2010.
  5. Cédric Brout, « Aurélie Muller, un succès et une première », sur republicain-lorrain.fr, 18 juin 2010. Consulté le 6 août 2010.
  6. (en) « Women’s 10km race – 6th FINA World Open Water Swimming Championships », sur fina.org, 20 juillet 2010. Consulté le 6 août 2010.
  7. (en) Classement final du 5 km féminin des Championnats du monde de nage en eau libre 2010, sur fina.org. Consulté le 6 août 2010.
  8. Résumé des résultats des séries, sur omegatiming.com. Consulté le 13 août 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]