Aumônier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Retraite de l'aumônier ou Le Bréviaire (1886), par Jules-Alexis Muenier.

À l'origine, l'aumônier ou chapelain était un prêtre qui, attaché à une personne de haut rang, était chargé de distribuer ses aumônes aux pauvres et de célébrer le culte dans sa chapelle particulière.

De nos jours un aumônier est le clerc ou le laïc de n'importe quelle religion mandaté pour apporter un soutien matériel ou spirituel à des groupes particuliers en des lieux précis (couvent, école, armée, prison, hôpital), ou à des associations d'inspiration religieuse.

En France[modifier | modifier le code]

Si la République française est laïque, et qu'elle ne finance plus les cultes depuis 1905, elle conserve une tradition d'avoir des ministres des cultes (aumôniers) dans les prisons, les hôpitaux et l'armée. Toutes les principales religions en France sont représentées dans ces institutions, catholique, protestante, juive, musulmane et bouddhiste. Ces ministres ont généralement un statut de contractuels de la fonction publique.

Sur les autres projets Wikimedia :

En Suisse[modifier | modifier le code]

Au sein de l'armée suisse, les aumôniers militaires ont le grade de capitaine.

Voir également[modifier | modifier le code]