Aulus Terentius Varro Murena

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Varron, Licinius Murena et Terentius Varro.

Varron Murène (Aulus Terentius Varro Murena) est un général et un consul romain.

Homme politique du premier siècle av. J.-C., né vers -56 et décédé en -24, il est ruiné pendant la longue guerre civile, à la fin de la république romaine.

Il était le fils naturel et légitime d'Aulus Terentius Varro, mais il fut adopté par Lucius Licinius Murena, et donc il était frère adoptif de Lucius Licinius Murena Varro.

Il était lié au régime d'Auguste, par sa sœur Terentia, mariée à Caius Cilnius Maecenas (Mécène), le conseiller de premier plan et ami personnel de l'empereur, et aussi protecteur des arts, tandis que son demi-frère, Gaius Proculeius (de), était un ami intime d'Octavien lors de sa montée en puissance.

En -25, il est dépêché sur ordre d'Octave, puis Octavien et enfin Auguste, pour mener une expédition militaire dans les Alpes du nord-est d'Italie, où il soumet les Salasses, un peuple celtique ou ligure de la Val d'Aoste[1],[2], qui s'était révélé gênant pour les armées romaines qui franchissaient le Col du Grand-Saint-Bernard, lequel représentait la route la plus courte de l'Italie au Haut-Rhin, devenu stratégiquement vital pour Rome, depuis l'achèvement de la conquête de la Gaule par Jules César en -51 avant J.-C..

Selon Strabon, il vend et déporte en esclavage 44.000 personnes de la tribu des Salasses vaincus, et selon Dion Cassius, il vend seulement les hommes d'âge militaire, à affranchir après vingt ans.

En 24 av. J.-C., il établit une colonie romaine de 3.000 habitants latins dans le cœur du pays, à Augusta Praetoria Salassorum, aujourd'hui Aoste.

Il est désigné consul avec l'empereur Auguste en l'an 24 av. J.-C., pour l'an suivant -23, mais il meurt à la fin du -24, peu de temps avant de commencer son mandat consulaire, et il est remplacé dans le consulat par Cnaeus Calpurnius Piso.

Peu de temps après sa mort, son frère d'adoption, Lucius Licinius Varro Murena (fils naturel de Lucius Licinius Murena, originaire de Lanuvium, qui fut consul en 62 av. J.-C., adopté par Aulus Terentius Varro, dont il prit le nom Varron (père de son frère adoptif Aulus Terentius Varron Murène), compromis pour sa participation active dans la conspiration de Fannius Caepio contre Octavien, pour restaurer la république, et trahi par la délation de Castricius (en), un affranchi de l'empereur, qui lui révéla le complot, est accusé sans un procès vraiment régulier, et tout de suite condamné par contumace à la peine capitale.

Trouvé encore sur le territoire italien, avant qu'il puisse s'enfuir, vraisemblablement en Gaule, ou moins probablement en Grèce, il est exécuté sur place, comme l'autre conjuré Fannius Caepio, organisateur principal de la trahison contre Auguste.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'origine des Salasses est incertaine. L'historiographie italophile les considère comme des Ligures et celle de tendance francophile comme des Celtes. Cette « querelle » est vaine car les découvertes archéologiques démontrent que les Celtes n'étaient pas les premiers occupants de la vallée d'Aoste
  2. Mariagrazia Vacchina, Qui étions-nous ?, Musumeci, Aoste, 1989, (ISBN 8870323102) p. 38

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Suétone, De la Vie des XII Césars. Traduit par George de La Boutière, Claude Micard, 1569