Aulne vert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alnus viridis, parfois dénommé Aulne vert ou Aulne de Sitka, est une espèce d'aulne du genre Alnus très présente dans l'hémisphère nord. Elle appartient à la famille des Betulaceae.

Habitat[modifier | modifier le code]

L'espèce possède cinq sous-espèces qui ont chacune leur zone d'extension. Certaines sous-espèces sont parfois traitées en tant qu'espèces différentes par certains auteurs[1]:

  • Alnus viridis subsp. viridis - Europe centrale.
  • Alnus viridis subsp. suaveolens (Req.) P.W.Ball - Corse.
  • Alnus viridis subsp. fruticosa (Rupr.) Nyman - Europe du Nord, Asie du Nord, Nord-ouest de l'Amérique du Nord.
  • Alnus viridis subsp. crispa (Aiton) Turrill - Aulne de montagne. Nord-est de l'Amérique du Nord, Groenland.
  • Alnus viridis subsp. sinuata (Regel) Á.Löve & D.Löve - Aulne de Sitka. Nord-est de la Sibérie et nord-ouest de l'Amérique du Nord.

La sous-espèce Alnus viridis subsp. maximowiczii n'est généralement plus reconnue. Elle a repris son statut d'espèce sous le nom de Alnus maximowiczii

Description[modifier | modifier le code]

Présent sous forme d'arbuste ou de petit arbre de 3 à 12 m de haut, il possède un tronc gris. Les feuilles sont vertes et brillantes, de forme ovoïde, de 3 à 8 cm de long pour 2 à 6 cm de large. La fleur est un chaton qui apparaît tardivement au printemps après l'apparition des feuilles contrairement à d'autres aulnes. Les parties sexuelles mâles sont pendantes, font 4 à 8 cm de long tandis que les parties sexuelles femelles mesurent seulement 1 cm et sont regroupées par 3 à 10 sur les branches[2]. Les semences ont entre 1 et 2 mm de long, sont de couleur brun clair et disposent d'une fine aile.

L'arbre pousse rapidement même sur des sols pauvres. Il colonise généralement en premier les zones de montagne ayant subi des avalanches. Il peut en effet repousser à partir de ses racines contrairement aux autres grands arbres avec qui il rivalise dans ces régions. De plus, sa souplesse lui permet de se coucher sous le manteau neigeux (où il peut favoriser le départ d'avalanche, ne facilitant pas l'implantation d'autres essences en aval), ou de ployer sans dégâts sous l'avalanche. Enfin, son système racinaire protège les sols de l'érosion ; les arcosses (nom vernaculaire de l'espèce en Savoie) sont donc des arbustes très familiers des ravines et pentes raides de moyenne montagne.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Il est parfois planté en vue d'améliorer la qualité des sols (grâce à sa faculté de fixer dans le sol l'azote) ce qui permet ensuite de replanter des arbres au bois plus intéressant commercialement[3].

Synonyme[modifier | modifier le code]

  • Alnus alnobetula (Ehrh.) K.Koch est synonyme à la sous-espèce type, Alnus viridis subsp. viridis

Référence[modifier | modifier le code]

  1. (en) Flora Europaea: Alnus viridis
  2. (en) Flora of North America: Alnus viridis
  3. (en) Ewing, Susan. The Great Alaska Nature Factbook. Portland: Alaska Northwest Books, 1996.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :