Augustinus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Augustinus
Image illustrative de l'article Augustinus
Frontispice de l’Augustinus, édition de 1640.

Auteur Cornelius Jansen
Version originale
Titre original Augustinus seu doctrina Sancti Augustini de humanæ naturæ sanitate, ægritudine, medicinā adversùs Pelagianos et Massilienses
Langue originale Latin
Lieu de parution original Louvain
Date de parution originale 1640
Version française

L'Augustinus est un ouvrage théologique écrit par Cornelius Jansen, également connu sous son nom latin de Jansenius.

L'ouvrage, dont le titre complet est Augustinus seu doctrina Sancti Augustini de humanæ naturæ sanitate, ægritudine, medicinā adversùs Pelagianos et Massilienses est publié en 1640 à Louvain[1], deux ans après la mort de Jansen. Il est rédigé en latin et divisé en trois volumes : le premier traite du pélagianisme, le second de la Chute et le troisième de la Grâce. Il alimente les controverses théologiques qui agitent la France et une partie de l'Europe sous le nom de jansénisme.

Dans cet ouvrage monumental sont développées les réflexions théologiques de Jansenius sur l'œuvre de saint Augustin. La question de la grâce y est ainsi fortement développée.

De l'Augustinus ont été tirées cinq « propositions » considérées comme hérétiques et condamnées comme telles par le pape Innocent X dans la bulle Cum occasione le 9 juin 1653.

Ce livre est condamné et mis à l'index par la bulle pontificale In eminenti émise le 6 mars 1642 par le pape Urbain VIII.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]