Augustin Pajou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pajou.
Adélaïde Labille-Guiard, Portrait de Pajou, sculpteur, Paris, musée du Louvre.
Mercure (1780), marbre, Paris, musée du Louvre.

Augustin Pajou, né le 19 septembre 1730 à Paris, mort dans cette même ville le 8 mai 1809, est un sculpteur néoclassique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un sculpteur-menuisier, Augustin Pajou grandit à Paris, dans le Faubourg Saint-Antoine. Élève du sculpteur Jean-Baptiste Lemoyne (1704-1778), il est lauréat du Prix de Rome en sculpture de 1748.

Le roi lui offre son aide financière lorsqu'il étudie à l'Académie de France à Rome.

Il eut deux enfants : Flore Catherine Pajou, qui épousa le sculpteur Clodion, et Jacques Augustin Catherine Pajou (1766-1828) qui fut peintre d'histoire et de portraits.

Nommé professeur de l'Académie royale de peinture et de sculpture à Paris le 7 décembre 1760, il est promu recteur le 6 décembre 1766, confirmé le 30 novembre 1794. Il succède à Jean-Marc Nattier et sera remplacé par Jean-Guillaume Moitte en 1809[1]

Pajou fut franc-maçon, il faisait partie de la loge des Neuf Sœurs.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

À Paris[modifier | modifier le code]

Musée du Louvre[modifier | modifier le code]

  • Mythologie
    • Pluton enchaînant Cerbère (1760), groupe, marbre[2]
    • Mercure ou Le Commerce (1780), statue, marbre[3]
    • Psyché abandonnée (1790), statue, marbre[4]
    • Ariane abandonnée (1796), statuette, terre cuite[5]
    • Fleuve (1762), statuette, terre cuite[6]
    • Anacréon arrachant une plume aux ailes de l'Amour (vers 1750), groupe, terre cuite[7]
    • Bacchante au tambour de basque avec deux enfants (1774), groupe, pierre[8]
    • Cérès, statuette, marbre[9]
    • Diogène cherchant l'homme (1781), bas-relief, terre cuite[10]
    • La Terre ou Le Triomphe de Cybèle (1765-1770), bas-relief, plâtre peint. Provient du salon de l'hôtel de Voyer d'Argenson[11]
    • L'Air ou Borée enlevant Orythie (1765-1770), bas-relief, plâtre peint. Provient du salon de l'hôtel de Voyer d'Argenson[12]
    • Le Feu ou Pluton enlevant Proserpine (1765-1770), bas-relief, plâtre peint. Provient du salon de l'hôtel de Voyer d'Argenson[13]
    • L'Eau ou Neptune protégeant Amymone (1765 - 1770), bas-relief, plâtre peint. Provient du salon de l'hôtel de Voyer d'Argenson[14]
  • Portraits
Buffon (1773), marbre, Paris, musée du Louvre.
  • Autre
    • Projet de monument funéraire, bas-relief, terre cuite[25]
    • Projet de monument funéraire (1785), bas-relief, terre cuite[26]

Autres lieux parisiens[modifier | modifier le code]

En Province[modifier | modifier le code]

À l'étranger[modifier | modifier le code]

Attributions[modifier | modifier le code]


Élèves[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Catalogue d'exposition par James David Draper et Guilhem Scherf, Pajou. Sculpteur du Roi 1730 - 1809, Paris, musée du Louvre, 20 octobre 1997 - 19 janvier 1998, New-York, The Metropolitan Museum of Art, 26 février - 24 mai 1998, Éditions de la Réunion des musées nationaux, Paris, 1997.

Iconographie[modifier | modifier le code]

Philippe-Laurent Roland, Portrait d'Augustin Pajou (1797), buste[28].

Hommages[modifier | modifier le code]

En 1803, Pajou a été nommé chevalier de la Légion d'honneur par un décret du 18 décembre ; on remarquera les atteintes de la paralysie en voyant la graphie de sa signature du serment de fidélité de germinal an XIII[1]

En 1896, la ville de Paris donne son nom à la rue Pajou.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Frédéric Chappey, Les professeurs de l'École des beaux-arts (1794-1873), dans Romantisme, 1996. no 93. p. 95-101
  2. « Notice no 4380 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  3. « Notice no 2887 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  4. « Notice no 2381 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  5. « Notice no 2390 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  6. « Notice no 2404 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  7. « Notice no 2384 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  8. « Notice no 503 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  9. « Notice no 2393 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  10. « Notice no 2382 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  11. « Notice no 2424 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  12. « Notice no 2420 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  13. « Notice no 2419 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  14. « Notice no 2422 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  15. « Notice no 2433 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  16. Notice sur le site du musée du Louvre
  17. « Notice no 2485 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  18. « Notice no 2892 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  19. « Notice no 2889 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  20. « Notice no 2402 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  21. « Notice no 2401 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  22. « Notice no 2921 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  23. « Notice no 2395 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  24. « Notice no 24642 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  25. « Notice no 24639 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  26. « Notice no 28711 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  27. Notice sur le site du Getty Center
  28. « Notice no 2383 », sur la base Atlas du musée du Louvre

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :