Augustin Ngirabatware

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Augustin Ngirabatware, né en 1956, est un ancien ministre rwandais, aujourd'hui poursuivi devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) pour son implication dans le génocide[1].

Carrière ministérielle[modifier | modifier le code]

Augustin Ngirabatware est membre du Mouvement révolutionnaire national pour le développement (MRND), originaire de Gisenyi. Docteur en sciences économiques de l'université de Fribourg (Suisse)[2], Ngirabatware a été enseignant à l'Université nationale du Rwanda (1986-1994) et ministre du Plan (1990-1994).

Augustin Ngirabatware était un proche des autorités françaises, « jouissant de la confiance du Président Juvénal Habyarimana [...], il était apprécié en raison de ses compétences et de sa connaissance des dossiers »[3].

Pendant le génocide[modifier | modifier le code]

Augustin Ngirabatware se réfugie avec sa famille à l'ambassade de France à Kigali entre le 7 (ou le 8) et le 12 avril 1994. Il garde son portefeuille de ministre du plan dans le Gouvernement intérimaire rwandais, formé le 8 avril.

Procès et jugement[modifier | modifier le code]

Le 20 décembre 2012, le Tribunal pénal international pour le Rwanda le juge coupable de génocide, incitation directe et publique à commettre le génocide et viol en tant que crime contre l’humanité et le condamne à trente-cinq ans de prison[4].

Il dénonce le TPIR[modifier | modifier le code]

Il publie en septembre 2006 un livre Rwanda : Le faîte du mensonge et de l'injustice[5], dans lequel il affirme que le TPIR a été « mis sur pied par l'ONU sur de fausses prémisses » et « ne peut pas rendre justice ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'ancien ministre Augustin Ngirabatware transféré au TPIR », in Rwanda Tribune, 8 octobre 2008 [1]
  2. Les taux de change flottants et les pays sous-capitalisés : théories du change, choix des régimes de change et les nouvelles stratégies monétaires, Éditions universitaires, Fribourg, 1986, 340 p. (ISBN 2-8271-0330-3) [2]
  3. Jean-Michel Marlaud, ambassadeur de France au Rwanda, Min. des Aff. Etr. N° 1810/DAM, 5 juillet 1994
  4. Hirondelle News Agency, 20.12.12 - TPIR/NGIRABATWARE - LE TPIR PRONONCE SON DERNIER JUGEMENT DE PREMIERE INSTANCE.
  5. Rwanda : le faîte du mensonge et de l'injustice, Éd. Source du Nil, Lille, 2006, 611 p. (ISBN 978-2-9521712-1-2) [3]