Auguste de Morlhon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joseph Auguste Victorin De Morlhon
Image illustrative de l'article Auguste de Morlhon
Mgr De Morlhon
Biographie
Naissance
Villefranche-de-Panat
Décès (à 62 ans)
à Rosières
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Dernier titre ou fonction Évêque du Puy
Évêque du Puy

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Joseph Auguste Victorin de Morlhon (né le (27 frimaire an VIII) à Villefranche-de-Panat - mort le à Rosières) était un religieux français du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Docteur en théologie, chanoine et vicaire général d'Auch, il fut présenté comme évêque de Montpellier, puis préconisé le évêque du Puy-en-Velay, promulgué au consistoire du , il fut sacré le par monseigneur Nicolas de la Croix d'Azolette (archevêque d'Auch) dans la cathédrale d'Auch.

Après avoir fait ériger la statue de Notre-Dame de France sur le rocher Corneille, il est nommé chevalier de la Légion d'honneur, comte romain et assistant au trône pontifical. Mort en tournée pastorale le à Rosières, il est inhumé dans l'église Saint-Georges du grand séminaire du (Puy-en-Velay).

Nommé chevalier de la Légion d'Honneur promotion du 1er janvier 1855

Hommage[modifier | modifier le code]

Mgr de Morlhon priant

La ville du Puy reconnaissante l'a honoré par l'érection, en 1864, d'une statue le représentant priant au pied de la Vierge, due au sculpteur Jean-Marie Bonnassieux[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sa biographie a été écrite par Charles Calemard de Lafayette et publiée au Puy en 1863 (imprimerie MP Marchessou). Ses mandements de 1847 à 1865 sont également réunis dans un livre imposant.

Notes et référence[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Précédé par Joseph-Auguste-Victorin de Morlhon Suivi par
Pierre-Marie-Joseph Darcimoles
Évêque du Puy
1846-1862
Pierre-Marc Le Breton