Auguste Ricord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ricord.

Auguste Ricord, surnommé "il commandante" ou "Mr Héroïne", est connu pour avoir été l'un des principaux trafiquants de la French Connection dans les années 1950 et 1960.

Proche d'Henri Lafont (chef de la Carlingue), Ricord avait travaillé pour la Gestapo française en tant qu'homme de main sous l'occupation allemande. Ayant fui en Amérique du Sud à la Libération, le truand montera un trafic d'héroïne à destination des États-Unis transitant par le Mexique et surtout il mettra en place les premiers laboratoires de transformation d'opium à Marseille (peut-être avec une partie de l'argent de la "carlingue"). Mais il niera toute sa vie, même à ses amis, avoir touché au commerce de la drogue.

Il sera arrêté en 1972 à Asunción au Paraguay en compagnie de Christian David dit "Le beau Serge"pour ensuite être extradé aux États-Unis où il purgera une lourde peine de prison. Il sera condamné à 22 ans de prison et il en purgera 10. Peu après sa sortie, en 1983, il retournera au Paraguay. Il y mourra en 1985.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

French Connection

Sources[modifier | modifier le code]

  • Grégory Auda, Les Belles Années du Milieu, Michalon, 2002
  • Vincent Nouzille et Jacques Folllorou, Les Parrains Corses, Fayard, 2004