Auguste Michel Lévy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Auguste Michel Lévy
à l'École polytechnique.

Auguste Michel Lévy, né à Paris le 7 août 1844 et mort à Paris le 25 septembre 1911, est un géologue et minéralogiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ingénieur du corps des mines, il débute comme secrétaire du Conseil général des mines. En 1870, il est enrôlé dans le Bataillon des mineurs auxiliaires du génie. Attaché au service des topographies souterraines, il est rattaché à celui de la Carte géologique de la France en 1876.

Ingénieur en chef, il publie, avec Delafond, Bassin houiller et permien d'Autun et d'Épinac.

Tout en continuant à mener des tâches administratives, qui le conduiront au grade d'inspecteur général des mines de 1re classe en 1907, il conduit avec passion des recherches originales. Il applique à la géologie ses connaissances de physicien, emploie le microscope polarisant pour l'étude des roches, et crée ainsi une nouvelle branche de la minéralogie, la minéralogie micrographique. Il travaille en étroite collaboration avec Fouqué à partir de 1875.

Il est élu membre de l'Académie des sciences en 1896.

En 1905, il devient titulaire de la chaire de géologie du Collège de France, succédant ainsi à Élie de Beaumont, Charles Sainte-Claire Deville et Fouqué[1].

Il est un des premiers à s'être intéressé à la moganite qu'il avait en partie décrit sous le terme de lutécite. Le minéralogiste français Alfred Lacroix lui a dédiée une espèce minérale la Michel-Lévyte[2] qui a été déclassée comme synonyme de barite.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cette chaire était désignée sous le nom de Histoire naturelle des corps inorganiques
  2. Lacroix (1889) Comptes rendu de l’Académie des sciences de Paris: 108: 1126

Lien externe[modifier | modifier le code]