Auguste Denise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Auguste Denise

Nom de naissance Auguste Denise
Naissance Abidjan, Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Nationalité Ivoirienne
Autres activités
Ministre, ministre d’État

Auguste Denise (19061991) était un homme politique ivoirien d'origine antillaise.

En 1947, à l'époque coloniale, il fut élu premier Président du Conseil général de la Côte d'Ivoire.

Secrétaire général du PDCI-RDA en 1957, il est nommé vice-président du Conseil de gouvernement, alors présidé par le gouverneur français Ernest De Nattes.

Après le référendum de 1958 organisé dans les colonies françaises d'Afrique au cours duquel la Côte d'Ivoire vote pour le « oui[N 1] »qui accorde aux anciennes colonies le statut de « républiques au sein de la communauté française », Auguste Denise est nommé Premier ministre du gouvernement avec Jean-Baptiste Mockey comme ministre de l'Intérieur et Ernest Boka comme ministre de l'Enseignement.

Il sera remplacé à ce poste en 1959 par Félix Houphouët-Boigny qui, à cette occasion, quitte son poste de ministre du gouvernement français[N 2].

Son nom a été donné au stade Auguste-Denise situé dans la ville de San Pedro, à l'ouest du pays, vers le Liberia.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. À l'occasion du référendum, seule la Guinée, sous l'impulsion de Ahmed Sékou Touré, votera « non », ce qui se traduira par une indépendance immédiate, deux ans avant les autres pays. Cela se traduira aussi par une « mise en quarantaine » du pays qui se prolongera jusqu'en 1984
  2. Auguste Denise et Félix Houphouet-Boigny auront été les seuls premiers ministres de Côte d'Ivoire, entre 1958 et 1960, avant la nomination de Alassane Ouattara en 1990.