Auguste Bouquet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
« Père-Scie »
(Lithographie d'Auguste Bouquet, La Caricature, 14 juin 1832.
Le magistrat Jean-Charles Persil tente de décapiter le journaliste Charles Philipon à l'aide de son grand nez transformé en lame de scie. Philipon est allongé les mains liées sur une pile d'exemplaires de la revue La Caricature dont il était directeur)

Auguste Bouquet, né à Abbeville (Somme) le 13 septembre 1810 et mort à Lucques (Italie) le 21 décembre 1846, est un peintre, lithographe, graveur et caricaturiste français.

Il fait ses études à l’École des beaux-arts de Paris. Élève d' Ary Scheffer, il s'oriente sous l'influence du maître vers l’art nazaréen. Il réalise de nombreuses lithographies de caricatures pour les journaux L'Artiste, La Caricature (1831-1834), Le Charivari (1832-1833), Le Triboulet (1843), ainsi que pour l'ouvrage de Jules Janin Deburau, l’histoire du théâtre à quatre sous (1832).

Après sa mort, causée par une longue maladie de poitrine, sa fille Louise est recueillie par ses amis les Sabatier-Ungher. Louise épousera Michele Amari.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Allgemeines Künstler Lexikon : die bildenden Künstler aller Zeiten und Völker, vol. 13, p. 350, München, Saur, 1996
  • Marcus Osterwalder, Dictionnaire des illustrateurs : illustrateurs, caricaturistes et affichistes, 1800-1914, Neuchâtel, Ides et Calendes, 1989

Sur les autres projets Wikimedia :