Auguste Allongé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Auguste Allongé

Auguste Allongé, né le 19 mars 1833 à Paris, mort le 4 juillet 1898 à Bourron-Marlotte, est un dessinateur et artiste peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Auguste Allongé suit les cours de l'École impériale des beaux-arts à partir de 1852. Il reçoit une médaille en 1853. Il est l’élève de Léon Cogniet et de Ducornet et aura lui-même Albert Gabriel Rigolot pour élève.

Peintre de paysage, il enseigne le dessin au fusain et publie en 1875 un traité sur cet art traduit en plusieurs langues[1]. Remarquant que le fusain ne sert la plupart du temps que pour les esquisses, il tenta de donner à cet art la finition et l'ambition des œuvres achevées. Proche de l'École de Barbizon et sensible aux effets de la lumière, il remplace la couleur par une étude très fine des valeurs. Un expert[Lequel ?] du temps aurait dit : « Allongé c’est le dessin au fusain, et le dessin au fusain c’est Allongé.[réf. nécessaire] »

En 1896, son atelier se situe à Paris, au 6 passage Stanislas[2].

Une rue de Bourron-Marlotte porte son nom.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jules Martin (s/dir.), Nos peintres et sculpteurs, graveurs, dessinateurs, Flammarion, 1897, p. 13.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Auguste Allongé, Le Fusain, Paris, Henri Laurens, 1907. Extraits sur le site van-gogh.fr
  2. Devenu depuis la rue Jules-Chaplain.