Augustaion (Constantinople)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Augustaion est une place fermée à Constantinople, située entre l'église Sainte-Sophie et le Grand Palais.

Elle fut aménagée par Constantin Ier à l'emplacement de l'agora de la ville appelée Tétrastoôn. Il y aurait placé une statue de sa mère, Hélène, sur une colonne.

La place fut transformée une première fois en 459, puis par Justinien qui, en 545, y installa une colonne surmontée de la célèbre statue équestre à son effigie, décrite en détail par Procope de Césarée dans les Édifices (1.2.11-12). Cette statue fut retirée par Mehmet II, sciée et fondue. La colonne elle-même fut détruite vers 1515.

Outre la colonne, l'Augustaion comprenait un groupe statuaire de trois rois barbares offrant le tribut, situé devant la colonne de Justinien, avec laquelle il formait un groupe monumental, dont le groupe et la composition rappelaient le thème de l'empereur triomphateur, illustré notamment sur l'ivoire Barberini.

C'est sur le côté est de l'Augustaion que se situait le Sénat de Constantinople, édifié par Constantin Ier ou peut-être par Julien, et détruit par l'incendie de la Sédition de Nika en 532, avant que Justinien ne le reconstruise.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Alexander Kazhdan (dir.), The Oxford Dictionary of Byzantium, Oxford University Press,‎ 1991, 3 vols. (ISBN 0195046528), s. v. Augustaion, vol. 1, 232.
  • Wolfgang Müller-Wiener, Bildlexikon zur Topographie Istanbuls, Tübingen, Deutsches Archäologisches Institut,‎ 1977 (ISBN 3-8030-1022-5)
  • Cyril Mango, The Brazen House : a study of the vestibule of the Imperial Palace of Constantinople, Kobenhavn.