Augusta Schultz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Augusta Schultz
(épouse Hobart)
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance
Décès (à 54 ans)
Palmarès
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple F (1)
Double F (1)
Mixte V (1)

Augusta Louise Schultz est une joueuse de tennis américaine née le 28 juillet 1871 à Murray Hill (New Jersey) et décédée le 30 Septembre 1925 à Asheville (Caroline du Nord), active de la fin du XIXe siècle au début du XXe siècle. Ses parents, Carl H. Shultz et Louise Eissfeldt, étaient des immigrants d'origine allemande[1].

Elle se fait remarquer pour la première fois en 1892 en atteignant la demi finale de l'US National Championship et la finale du tournoi d'Orange perdue contre Mabel Cahill.

En 1893, elle remporte le All-Comers final de l'US National Championship mais s'incline dans le Challenge Round contre la tenante du titre Aline Terry. En récompense de ses prestations, elle reçoit une paire de jumelle de spectacle en or garnie de perles. La même année, elle atteint également la finale du double dames de l'épreuve.

En 1895, elle épouse le joueur de tennis Clarence Hobart et s'éloigne des courts de tennis jusqu'en 1903. En 1905, elle remporte le double-mixte de l'US National Championship aux côtés de son mari Clarence Hobart, seule édition remportée par un couple marié jusqu'à ce jour.

Palmarès (partiel)[modifier | modifier le code]

Finale en simple dames[modifier | modifier le code]

No Date[2] Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueur Score
1 20/06/1893[3] US National Championships, Philadelphie G. Chelem Gazon (ext.) États-Unis Aline Terry 6-1, 6-3 Parcours

Finale en double dames[modifier | modifier le code]

No Date[2] Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 20/06/1893 US National Championships
Philadelphie
G. Chelem Gazon (ext.) États-Unis Harriet Butler
États-Unis Aline Terry
États-Unis Miss Stone 6-4, 6-3 Parcours

Titre en double mixte[modifier | modifier le code]

No Date[2] Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Partenaire Finalistes Score
1 20/06/1905 US National Championships
Philadelphie
G. Chelem Gazon (ext.) États-Unis Clarence Hobart États-Unis Elisabeth Moore
Drapeau : Australie Edward Dewhurst
6-2, 6-4 Parcours

Parcours en Grand Chelem (partiel)[modifier | modifier le code]

Si l’expression « Grand Chelem » désigne classiquement les quatre tournois les plus importants de l’histoire du tennis, elle n'est utilisée pour la première fois qu'en 1933, et n'acquiert la plénitude de son sens que peu à peu à partir des années 1950.

En simple dames[modifier | modifier le code]

Année - Championnat de France Wimbledon US National
1892 - - - 1/2 finale États-Unis Helen Day Harris
1893 - - - Finale États-Unis Aline Terry
1905 - - - 1er tour (1/8) États-Unis Elisabeth Moore

À droite du résultat, l’ultime adversaire.

En double dames[modifier | modifier le code]

Année - Championnat de France Wimbledon US National
1892 - - - 1/2 finale
États-Unis E. Moore
Drapeau : Royaume-Uni[4] Mabel Cahill
États-Unis A. McKinlay
1893 - - - Finale
États-Unis Miss Stone
États-Unis H. Butler
États-Unis Aline Terry
1905 - - - 1/2 finale
États-Unis Clara Chase
États-Unis Helen Homans
États-Unis Carrie Neely

Sous le résultat, la partenaire ; à droite, l’ultime équipe adverse.

En double mixte[modifier | modifier le code]

Année - Championnat de France Wimbledon US National
1893 - - - 1/2 finale
États-Unis Mr Talmadge
États-Unis E. Bankston
États-Unis Robert Wilson
1905 - - - Victoire
États-Unis C. Hobart
États-Unis E. Moore
Drapeau : Australie E. Dewhurst

Sous le résultat, le partenaire ; à droite, l’ultime équipe adverse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source: Biographies of Female Tennis Players
  2. a, b et c Pour chaque tournoi, la date indiquée correspond à la première journée de compétition (tableau principal).
  3. Ce résultat est celui de la petite finale (« all comers' final »), la gagnante de l'année précédente ne s'étant pas alignée pour la grande finale (« challenge round ») à laquelle elle était directement qualifiée.
  4. À l'époque, l'Irlande faisait partie du Royaume-Uni.