Audrey Tautou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Audrey Tautou

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Audrey Tautou au festival de Cannes 2013.

Nom de naissance Audrey Justine Tautou
Naissance 9 août 1976 (38 ans)
Beaumont (Puy-de-Dôme, France)
Nationalité Flag of France.svg Française
Profession Actrice & mannequin
Films notables Vénus Beauté (Institut)
Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain
Un long dimanche de fiançailles
Coco avant Chanel

Ensemble, c'est tout
Da Vinci Code

Audrey Justine Tautou, née le 9 août 1976[1] à Beaumont (Puy-de-Dôme, Auvergne), est une actrice et mannequin française.

Signée avec un agent à 17 ans, elle fait ses débuts d'actrice à 18 à la télévision et ses débuts au cinéma l'année suivante dans Vénus Beauté (Institut), acclamé par la critique. Elle apparaît ensuite dans Le Libertin et Le Battement d'ailes du papillon. Audrey Tautou atteint la reconnaissance mondiale pour son rôle dans Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, l'actrice et le film ayant rencontré un succès critique et au box-office. Elle gagne le prix du meilleur film aux European Film Awards. Ensuite, elle tourne notamment dans les thrillers Dirty Pretty Things (2003), Da Vinci Code (2006), la comédie romantique Hors de Prix (2006), le drame Un long dimanche de fiançailles (2004) et le drame biographique Coco avant Chanel (2009).

Elle a gagné le César et a été nommée trois fois, a gagné deux Prix Lumières et a été nommée deux fois pour le BAFTA de la meilleure actrice dans un rôle principal. Elle est l'une des rares actrices françaises à rejoindre l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences (AMPAS) en juin 2004. Audrey Tautou a été modèle pour des maisons telles que Chanel, Montblanc et L'Oréal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Audrey Tautou est née d'un père chirurgien-dentiste, Bernard Tautou, et d'une mère enseignante, Evelyne Tautou, ancienne adjointe au maire de Montluçon, devenue conseillère municipale, et actuellement vice-présidente de l'agglomération de Montluçon chargée de la culture et PDG du centre des Congrès et de la Culture Athanor. Audrey a été prénommée ainsi en hommage à Audrey Hepburn, comme elle l'a découvert en demandant l'origine de son prénom à ses parents à la suite de l'insistance des journalistes à ce sujet (cf. En Aparté, saison 2005-2006). Elle passa son enfance et son adolescence à Montluçon (Allier, Auvergne) avec ses deux sœurs et son frère.

Elle a fait une première année de Lettres modernes à l'Institut catholique de Paris[2]. On lui prête une prime vocation de primatologue, qu'elle laissera de côté pour suivre une formation au Cours Florent après avoir décroché son baccalauréat avec une mention « bien ».

Cependant, elle reste passionnée par les singes, ce qui motive notamment certains de ses nombreux voyages et lectures.

Audrey Tautou au festival de Cannes 1999.

Après quelques apparitions dans des téléfilms et des courts métrages, elle décroche son premier rôle important au cinéma à 22 ans dans le film de Tonie Marshall, Vénus Beauté (Institut). Sa prestation lui vaudra la reconnaissance de la profession, puisqu'elle remporte le César du meilleur espoir féminin 2000.

Sa carrière décolle réellement alors qu'elle incarne Amélie, l'héroïne du film de Jean-Pierre Jeunet Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain (2001). Le succès international du film, la fraîcheur candide du personnage d'Amélie, sa pétulance et sa « beauté fragile » vont révéler Audrey au niveau mondial.

Dès lors, elle va enchaîner les premiers rôles, et on pourra la voir par exemple dans L'Auberge espagnole de Cédric Klapisch, Pas sur la bouche, d'Alain Resnais, et Un long dimanche de fiançailles, de Jean-Pierre Jeunet. Elle est courtisée par des réalisateurs étrangers, tourne avec Stephen Frears et Amos Kollek ainsi que dans la superproduction américaine Da Vinci Code, de Ron Howard, tiré du roman de Dan Brown.

Elle joue ensuite dans l'adaptation cinéma d’Ensemble, c'est tout le best-seller d'Anna Gavalda. Dans ce film réalisé par Claude Berri, elle partage l'affiche avec Guillaume Canet.

Elle était, jusqu'en décembre 2008, la compagne du chanteur de variété Matthieu Chedid surnommé "M".

En 2009, elle devient l'image du célèbre parfum N° 5 de Chanel, dans un film de min 25 s réalisé par Jean-Pierre Jeunet et une campagne photo signée Dominique Issermann.

2010 marquera l'année où, pour la première fois, Audrey joue dans une pièce de théâtre, Une maison de poupée d'Henrik Ibsen, mise en scène par Michel Fau et représentée au théâtre de la Madeleine à Paris. En parallèle, elle tourne dans le clip de Charlie Winston I Love Your Smile[3].

Le 10 août 2011, le journal britannique The Daily Telegraph rapporte qu'elle compte quitter le cinéma prochainement, pour se consacrer à d'autres activités[4],[5]. Propos démentis deux jours plus tard via le site du Journal du dimanche[6], par le réalisateur Pierre Salvadori qui indique avoir été joint par l'actrice[7].

Lors du Festival de Cannes 2013 (66e édition) elle a été la maîtresse de cérémonie[8], succédant ainsi à l'actrice Bérénice Bejo.

Revenus[modifier | modifier le code]

En 2008, elle est l'une des artistes françaises les mieux rémunérées, avec des cachets d'un montant supérieur à un million d'euros par film[9].

En 2010, Audrey Tautou a touché un cachet de 1,5 million d'euros pour Coco avant Chanel[10].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Audrey Tautou au festival de Cannes 2006.

Télévision[modifier | modifier le code]

Vidéo-clips[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Films avec Audrey Tautou ayant attiré au moins un million de spectateurs en France (depuis 2001)
Titre du film Réalisateur N° d'entrées Année Pays
Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain Jean-Pierre Jeunet 8 516 999 2001 Drapeau de la France
Un long dimanche de fiançailles Jean-Pierre Jeunet 4 362 332 2004 Drapeau de la France
Da Vinci Code Ron Howard 4 139 797 2006 Drapeau des États-Unis
Les Poupées russes Cédric Klapisch 2 850 262 2005 Drapeau de la France Drapeau du Royaume-Uni
L'Auberge espagnole Cédric Klapisch 2 748 605 2002 Drapeau de la France Drapeau de l'Espagne
Ensemble, c'est tout Claude Berri 2 209 374 2007 Drapeau de la France
Hors de prix Pierre Salvadori 2 116 384 2007 Drapeau de la France
Coco avant Chanel Anne Fontaine 1 010 012 2009 Drapeau de la France
Casse-tête chinois Cédric Klapisch 1 515 154 2013 Drapeau de la France

Théâtre[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Honneurs
Pays / Région Cérémonie Année
Drapeau de la France France Société des auteurs et compositeurs dramatiques Prix Suzanne-Bianchetti 2000
Armoiries république française.svg Ordre des Arts et des Lettres Officier ribbon.svgOrdre des Arts et des Lettres Grade de officier[13] 2013
Drapeau de l'Allemagne Allemagne Coat of arms of Germany.svgAdenauer-de Gaulle-Preis Meilleur actrice française 2005
Récompenses
Année Cérémonie Catégorie Œuvre Résultat
1998 Canal+ Lauréate de l'opération Jeunes Premiers Elle-même Lauréat
Festival du film de Cannes Talents Cannes Lauréat
2000 Prix Lumières Meilleur espoir féminin Vénus Beauté (Institut) Lauréat
Festival du film de Cabourg Swann d'or Lauréat
Festival du jeune comédien de cinéma à Béziers. Meilleure jeune comédienne Lauréat
César du cinéma Meilleur espoir féminin Lauréat
2001 Prix du cinéma européen Meilleure actrice Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain Nomination
Festival du film de Cannes Trophée Chopard à
la Révélation féminine
Lauréat
2002 Prix Lumières Meilleur actrice Lauréat
British Academy Film Awards Meilleur actrice Nomination
César du cinéma Meilleur actrice Nomination
2005 Un long dimanche de fiançailles Nomination
Prix du cinéma européen Meilleur actrice Nomination
2007 NRJ Ciné Awards Meilleur baiser partagé avec Gad Elmaleh Hors de Prix Lauréat
La Frenchie de l'anée Nomination
Prix RAIMU Meilleur comédienne Ensemble, c'est tout Nomination
2010 César du cinéma Meilleur actrice Coco avant Chanel Nomination
British Academy Film Awards Meilleur actrice Nomination
Prix Lumières Meilleur actrice Nomination

Références[modifier | modifier le code]

  1. Extrait de naissance no 6672/1976, Les gens du cinéma
  2. http://www.parismatch.com/Culture-Match/Cinema/Actu/Audrey-Tautou-arreterait-bientot-le-cinema-321257/
  3. Clip video de Charlie Winston I Love Your Smile avec Audrey Tautou
  4. http://www.lepoint.fr/culture/le-fabuleux-dessein-d-audrey-tautou-10-08-2011-1361314_3.php
  5. http://www.telegraph.co.uk/culture/film/starsandstories/8681355/Audrey-Tautou-I-didnt-want-this-power.html
  6. Audrey Tautou n’arrête pas le cinéma, LeJDD.fr, 12 août 2011
  7. Audrey Tautou lui aurait dit avoir donné une interview deux mois plus tôt au Daily Telegraph : « Comme elle faisait à cette époque beaucoup de voile, elle lui a lancé qu’elle se verrait bien être marin ! Elle était très surprise de découvrir l’article jeudi. Et c’est pour me rassurer qu’elle m’a tout de suite appelé. Elle n’a pas l’intention d’arrêter le cinéma. »
  8. http://www.huffingtonpost.fr/2013/04/08/audrey-tautou-maitresse-ceremonie-festival-cannes-2013_n_3039382.html?utm_hp_ref=france
  9. 50 minutes inside, TF1 du 23 février 2008
  10. http://www.lepost.fr/article/2010/02/25/1960218_palmares-des-acteurs-francais-les-mieux-payes-en-2009-le-figaro.html
  11. http://www.allocine.fr/article/dossiers/cinema/dossier-18591790/?page=28&tab=0
  12. Article sur Une maison de poupée, Artistik Rezo, Audrey Chaix, 1er mars 2010
  13. http://www.culturecommunication.gouv.fr/Ministere/Services-rattaches-a-la-ministre/Section-des-distinctions-honorifiques/Arretes-de-Nominations-dans-l-ordre-des-Arts-et-des-Lettres/Nomination-dans-l-ordre-des-Arts-et-des-Lettres-janvier-2013

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :