Aubert Le Mire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Mire.

Aubert le Mire

alt=Description de l'image Aubertus Miraeus.jpg.
Alias
le Mire ou Miraeus
Naissance 30 novembre 1573
Bruxelles, Pays-Bas espagnols
Décès 19 octobre 1640 (à 66 ans)
Anvers
Pays de résidence Belgique
Profession
Activité principale

Aubert le Mire (Bruxelles, 30 novembre 1573 - Anvers, 19 octobre 1640), aussi appelé Aubertus Miraeus, était un historien ecclésiastique, un historiographe et un biographe belge.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Aubert le Mire est né à Bruxelles. Après ses études à l'Université de Douai et à l'université de Louvain, il devint chanoine de la Cathédrale Notre-Dame d'Anvers en 1608 et secrétaire de son oncle, Johannes Miraeus alors évêque d'Anvers. En 1611, il était appointé en qualité d'aumônier et de bibliothécaire de l'archiduc Albert d'Autriche, alors souverain des Pays-Bas espagnols. En 1624, il devint doyen de la cathédrale d'Anvers et vicaire général du diocèse. Il resta à Anvers jusqu'à sa mort. Auteur prolifique, il écrivit un nombre important d'ouvrages relatifs, à l'histoire, à l'histoire ecclésiastique, et à des disciplines connexes. Certains pensent que ses écrits manquent de rigueur et de précision.

Publications[modifier | modifier le code]

Obituaires, biographies et oraisons funèbres[modifier | modifier le code]

Histoire et histoire ecclesiastique[modifier | modifier le code]

La cathédrale Notre-Dame d'Anvers

Diplomatie[modifier | modifier le code]

  • Elogia Belgica sive illustrium Belgii scriptorum, Anvers, 1609, dédicacée au conseil communal d'Anvers (voir dans Google books);
  • Elenchus historicorum et aliorum scriptorum, nondum typis editorum, qui in Belgicis potissimum bibliothecis manuscripti exstant, Bruxelles, 1622 (une liste manuscrite d'auteurs diffusés en librairies) - (voir dans Google books);
  • Codex donationum piarum, Bruxelles, 1624 (une anthologie de dotations médiévales), dédicacé à Petrus Peckius (voir dans Google books);
  • Diplomatum Belgicorum libri duo, Bruxelles, 1628, dédicacé au Cardinal de la Cueva (voir dans Google books);
  • Donationum Belgicarum libri II, Anvers, 1629 (une anthologie de dotations médiévales), dédicacé à Ferdinand de Boisschot, baron de Zaventem (voir dans Google books);
  • Bibliotheca ecclesiastica, 2 vols, Anvers, 1639-1649 (une compilation de courts passages sur les écrivains ecclésiastiques écrite par saint Jérôme, Gennade, Saint-Isidore, Saint-Ildefonse, Honorius Augustodunensis, Sigebert de Gembloux et Henri de Gand, complété de notes par Miraeus).

Lettres[modifier | modifier le code]

Certaines de ses lettres ont été publiées par Burbure in Messager des Sciences Historiques de Belgique (1859).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • C.-B. De Ridder, Aubert Le Mire, sa vie, ses écrits: mémoire historique et critique. Mémoires couronnés et mémoires des savants étrangers, publiés par l’Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique, 31; Brussels: Hayez, 1863.

Références[modifier | modifier le code]