Attrition

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

Sur les autres projets Wikimedia :

L'attrition est la perte de clientèle, de substance ou d'autres éléments non forcément matériels. C'est l'inverse de la rétention.

On parle également de phénomène d'attrition pour désigner l'impact du culturel sur le perceptif (Jean-Pierre Changeux, L'Homme de vérité p. 284).

Définition quantitative[modifier | modifier le code]

L'attrition est la diminution naturelle d'une quantité de choses ou de personnes. Par exemple :

  • attrition des effectifs du personnel, diminution des effectifs due aux départs en retraite, aux décès, etc. Ne pas confondre avec le turnover.
  • attrition des équipements militaires, diminution du nombre des équipements due à la vétusté, à l'abandon, etc.

Marketing[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : churn et fidélisation.

L'attrition est le fait, pour un client (individu, entreprise, etc.) de quitter un fournisseur de biens ou de services, une marque, un produit ou un service.

Le taux d'attrition ( en anglais: churn rate) caractérise le pourcentage de clients perdus par une entreprise sur une période donnée. Le taux d'attrition se mesure comme le pourcentage de clients perdus, sur une période donnée (en général une année ou un mois) par rapport au nombre total de clients figurant dans la base clientèle au début de cette période.

Il dépend de la capacité de l'entreprise à retenir ses clients, à les fidéliser par une offre pertinente et une gamme de produits/services bien agencée.

La déperdition mesurée peut être “totale” ou seulement “relative” (lorsque le client abandonne un produit au profit d'une offre différente mais commercialisée par le même fournisseur).

Statistique[modifier | modifier le code]

L’attrition dans les enquêtes longitudinales est la perte d’individus de l’échantillon au cours du temps. On peut calculer les taux d’attrition entre chaque vague d’enquête, les taux d’attrition cumulés, les taux d'attrition par caractéristiques des individus, etc. Le terme peut également s’appliquer à l’appariement de fichiers de données successifs. Le traitement statistique de l'attrition peut différer selon le type d'attrition - la disparition d'unités étant traitée différemment de la non-réponse ou du refus de répondre -.

Industrie[modifier | modifier le code]

Un broyeur à attrition, ou attriteur, est un broyeur dans lequel le broyage de la matière est réalisé par usure des particules entre des billes mises en mouvement soit au moyen de pales rotatives dans un récipient fixe, soit au moyen de la rotation du récipient.

Linguistique[modifier | modifier le code]

En linguistique, l'attrition des langues est définie comme la perte non pathologique d'une partie ou la totalité d'une langue chez un bilingue. L'attrition est un phénomène indépendant du changement linguistique ou de la mort des langues - ces phénomènes surviennent dans des communautés bilingues à travers plusieurs générations -. L'attrition, par contre, renvoie à la perte d'une langue chez l'individu et s'observe par conséquence au niveau d'une seule génération.

Médecine[modifier | modifier le code]

L'attrition désigne une perte de substance organique au niveau des viscères par broiement, écrasement, frottement ou usures diverses. L'attrition désigne également les écorchures causées par des frottements violents. On parle aussi de Biais d'attrition lorsque des patients participants à une étude clinique, la quittent (ce sont des "perdus de vue"), ou en sont exclus pour différents motifs dont la non observance majeure du protocole fait partie.

Militaire[modifier | modifier le code]

Lors d'une guerre, une stratégie d'attrition est une stratégie dans laquelle l'objectif est d'user les forces combattantes et les réserves ennemies, plutôt que la progression en terrain ennemi ou la destruction/occupation d'objectifs ennemis.

La bataille de Verdun est l'exemple le plus connu de mise en œuvre d'une stratégie d'attrition par l'État-Major allemand.

Religion[modifier | modifier le code]

L'attrition correspond au repentir d'avoir offensé Dieu, causé par un motif humain tel que la honte ou la crainte du châtiment.

Article détaillé : Attrition (religion).