Attock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Attock
Administration
Pays Drapeau du Pakistan Pakistan
Province Pendjab
Démographie
Population 334 000 hab. (est. 2011)
Population de l'agglomération 1 583 000 hab. (est. 2011)
Géographie
Coordonnées 33° 54′ 26″ N 72° 18′ 40″ E / 33.90722, 72.311133° 54′ 26″ Nord 72° 18′ 40″ Est / 33.90722, 72.3111  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pakistan

Voir sur la carte Pakistan administrative
City locator 14.svg
Attock

Attock (en ourdou : اٹک) est une ville pakistanaise du Pendjab. La ville se trouve dans le corridor formé par la rivière Kaboul et les rives de l'Indus et donne son nom au district qui l'inclut. La population de la ville comprend 334 000 habitants et son aire urbaine (le district d'Attock) est peuplée d'environ 1 583 000 habitants (estimations statistiques 2011). La ville se situe à 80 km de Rawalpindi et à 100 km de Peshawar.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines antiques[modifier | modifier le code]

De par sa position sur la grande route Uttarapatha, principal axe de communication entre la Perse et la Chine, l'antique cité d'Attock Khurd recèle une riche histoire. Le grand mathématicien et grammairien Pāṇini, qui compila l'Ashtodhyaya, la plus ancienne Grammaire du sanskrit connue, naquit en -520 près d'Attock, alors territoire de l'empire Gandhâra.

Le règne d'Asoka marque un essor du bouddhisme dans la région, qui connut dès lors de nombreuses influences y compris grecques. Quand le voyageur chinois Xuanzang, visite la région en 630 et 643, le bouddhisme marquait une période de déclin, au profit d'un renouveau hindouiste.

La région demeura sous le contrôle de royaumes hindous jusqu'à la fin du IXe siècle, avant de tomber dans le giron des seigneurs de Kaboul, après Samanta Deva et jusqu'à la mort de Mahmûd de Ghaznî.

Bastion moghol[modifier | modifier le code]

La région, Attochium Regnum (ou royaume d'Attock), se retrouve incluse dans un nouvel empire avec l'avènement du Grand Moghol Akbar. Ce dernier accroit l'importance de la ville en y bâtissant le Fort d'Attock entre 1581 et 1583, qui renforce le système de fortifications au Nord de son empire amorcé avec le Fort de Rohtas. Au déclin de l'empire moghol, les Marathes occupent Attock entre 1751 et 1760, placée sous le commandement du cousin du Peshwâ Balaji Bajirao, Raghunathrao. Mais la ville devient alors le théâtre d'innombrables combats entre Sikhs et Afghans dans les années qui suivirent, jusqu'à la prise du fort par le Maharaja du Pendjab, Ranjit Singh, en 1813.

De la couronne britannique à l'indépendance[modifier | modifier le code]

La région tomba sous la couronne britannique après la Seconde Guerre anglo-sikh et le fort perdit son importance stratégique. Le district d'Attock fut constitué en 1904, sous le nom initial de Campbellpur (Campbell town). Bien que le Pakistan acquit son indépendance en 1947, ce ne fut qu'en 1978 que la ville retrouva son nom originel d'Attock.