Attentats de Jaipur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les attentats de Jaipur ont été constitués par l'explosion de sept bombes dans la ville touristique indienne de Jaipur, capitale du Rajasthan, le 13 mai 2008 à 19 h 30, heure locale. Une huitième bombe, attachée à une bicyclette, fut désamorcée par les services de sécurité. Les explosions se sont étalées sur 12 minutes ; elles visaient un grand bazar de joaillerie, deux temples hindous, des marchés et plusieurs autres lieux publics situés dans la vieille ville[1]. Les bombes étaient placées dans une voiture, une échoppe ou tout simplement accrochées à un vélo, dans un rayon d'un kilomètre environ[2]. Selon la police et les responsables de l'hôpital Sawai Man, il y aurait eu 63 tués et 216 blessés[3]. Les quartiers visés sont : Badi Choupal, Manas Chowk Police Station area, Johari Bazar, Tripolia Bazar, Choti Choupal et Kotwali area.

Conséquences immédiates[modifier | modifier le code]

Quelques heures après les explosions, les villes de New Delhi, Bombay et Chennai sont placées en alerte maximale tandis qu'un couvre-feu nocturne est imposé dans une partie de la ville historique de Jaipur[4]. Plusieurs unités de la garde de sécurité nationale et de la force d'action rapide sont dépêchées à Jaipur ainsi qu'une unité de la police de Delhi chargée d'établir d'éventuels liens avec des attentats ayant précédemment visée la ville de Delhi.

Enquête[modifier | modifier le code]

Le 13 mai, quatre suspects, comprenant l'un des blessés et un conducteur de pousse-pousse, sont interrogés par les services de police[4].

Responsabilité[modifier | modifier le code]

Le 13 mai, des sources du ministère indien des Affaires intérieures déclarent suspecter l'organisation terroriste islamiste Harkat-ul-Jihad-al-Islami d'être derrière les attentats[5]. Le ministre adjoint de l'Intérieur Sriprakash Jaiswal ajoute : « On ne peut exclure l'implication d'une puissance étrangère », périphrase habituellement utilisée pour désigner le Pakistan[1]. Selon les premiers rapports de police, différents groupes islamistes tels les Harkat-ul-Jihad-al-Islami, Students Islamic Movement of India et Lashkar-e-Toiba pourraient être impliqués[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Attentats à Jaipur dans l'ouest de l'Inde: au moins 60 morts et 150 blessés, Presse canadienne, 13 mai 2008.
  2. Sept attentats quasi-simultanés à Jaipur, Radio France internationale, 13 mai 2008.
  3. (en) Unknown terror group claims responsibility: report, Hindoustan Times
  4. a et b Inde: quatre suspects interrogés après les attentats de Jaipur, Romandie News (Agence télégraphique suisse), 14 mai 2008.
  5. (en) 60 killed, 150 hurt in Jaipur blasts: CM, Rediff News, 13 mai 2008.
  6. (en) HuJI, SIMI stamp on attacks, Hindustan Times, 14 mai 2008.