Attentats-suicides d'Istanbul de novembre 2003

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Des attentats-suicides ont eu lieu à Istanbul le 15 et 20 novembre 2003, visant des synagogues, le consulat britannique et un immeuble de la banque HSBC. Ils ont fait 58 morts, dont le consul britannique[1]. Celui du 15 novembre a fait 23 morts, dont 6 juifs (les autres sont des musulmans)[2]

Ils ont été revendiqués par le Front islamique du Grand Orient, mais les autorités turques ont rejeté cette revendication comme trompeuse[2]. 74 personnes ont été jugées pour ces attentats, et 26 d'entre elles acquittées[1]. En février 2007, le Syrien Loai al-Saqa, ainsi que six autres citoyens turcs, ont été condamnés à la perpétuité par la justice turque pour avoir organisé cet attentat. Les autorités turques affirment qu'al-Saqa était proche d'Al-Qaida[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Seven jailed for Turkey bombings, BBC, 17 février 2007
  2. a et b Film clue to Turkey Jewish attack, BBC, 17 novembre 2003.