Attentat du restaurant Maxim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le monument des assassinés dans l'attentat du restaurant Maxim

L'attentat-suicide du restaurant Maxim à Haïfa a été perpétré le 4 octobre 2003, par une terroriste palestinienne de 28 ans, Hanadi Jaradat, du Jihad islamique palestinien et a tué 21 Israéliens, juifs et arabes, et blessé 51 autres.

Le restaurant situé en front de mer près de la limite sud de la ville de Haïfa, fréquenté tant par les Arabes que par les Juifs, était considéré comme un symbole de la coexistence pacifique spécifique à Haïfa. Il était devenu le restaurant des footballeurs du Maccabi Haïfa (trois membres de l'équipe dirigeante du club ont été blessés dans l'attaque).

L'intérieur du restaurant a été complètement détruit par l'explosion.

Réactions[modifier | modifier le code]

Le Président américain George W. Bush a condamné l'attaque :

I condemn unequivocally the vicious act of terrorism committed today in Haifa. This murderous action, aimed at families gathered to enjoy a Sabbath lunch, killed and injured dozens of men, women, and children. This despicable attack underscores once again the responsibility of Palestinian authorities to fight terror, which remains the foremost obstacle to achieving the vision of two states living side by side in peace and security.

En réponse à l'attaque que les autorités israéliennes soupçonnent d'avoir été préparée depuis le quartier-général du Jihad islamique à Damas, un camp d'entrainement fut bombardé à Ein-Saheb en Syrie par l'Armée de l'Air israélienne, sans faire de victimes.

En représailles à cet attentat-suicide, les forces israéliennes ont démoli la maison de l'auteure de cette attaque terroriste.

Liens externes[modifier | modifier le code]