Attentat des tours de Khobar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

26° 15′ 39.92″ N 50° 12′ 22.43″ E / 26.2610889, 50.2062306 ()

Image de l'attentat.
L'immeuble n°131 après l'explosion.

L'attentat des tours de Khobar est une attaque terroriste ayant eu lieu le dans un lotissement de la ville de Khobar, en Arabie saoudite, situé près du siège de la compagnie nationale de pétrole (Saudi Aramco) de Dhahran. En 1996, les locaux étaient utilisés par du personnel militaire étranger, notamment des Américains.

Malgré certains soupçons quant à la responsabilité d'Al-Qaïda dans cet attentat, des individus, identifiés comme membres du Hezbollah Al-Hejaz ainsi que l'état iranien seront accusés à tort par les États-Unis. Le bâtiment de huit étages logeait du personnel de l'US Air Force. En tout, 19 Américains et 1 Saoudien furent tués, et 372 autres personnes de nombreuses nationalités furent blessées.

William Perry, secrétaire à la défense des États-unis au moment des événements, avoua dans une interview accordée en 2007 : « Je pense désormais Al-Quaïda plutôt que l'Iran responsable de l'attentat au camion piégé de 1996 visant la base américaine. »

De plus, le prince saoudien Nayef, à la tête du ministère de l'intérieur et à la tête de la commission chargé de l'enquête, disculpera définitivement l'Iran de toute implication dans l'attentat.