Attaché de presse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Attaché de presse
Code ROME (France) E1103

Un Attaché de presse est rattaché au domaine de la communication. Il sert d'interface entre un artiste, une personnalité publique, un produit ou une société, d'une part; et le public et la presse d'autre part.
Il est également courant de trouver l'intitulé Responsable en Relations Presse pour désigner un attaché de presse.

Description[modifier | modifier le code]

Promouvoir le client auprès des journalistes[modifier | modifier le code]

Le rôle primordial d'un attaché de presse est de promouvoir une entreprise, une marque, un artiste ou encore une collectivité auprès des médias. Il doit tout d'abord maîtriser son sujet à promouvoir qu'il souhaite communiquer, pour ensuite réaliser des communiqués et des dossiers de presse : rédaction, choix des illustrations, suivi de la maquette, etc. Ce travail sera envoyé à une sélection de journalistes. Chacune de ces trois étapes sont à soigner. Il est en constante relation avec les acteurs majeurs de l’entreprise afin d'avoir les dernières informations en continu. Grâce à cette mise à jour, il pourra répondre à toutes les questions des journalistes.

Il est primordial de se forger un carnet d'adresse de journalistes pour pouvoir établir un contact "personnel" et d'adapter son discours pour les convaincre. Il ne faut pas contacter tous les journalistes mais il est au contraire recommandé de cibler les interlocuteurs en fonction de la nature des informations à diffuser.

L'attaché de presse ne travaille pas uniquement sur "papier", il est recommandé de convier les journalistes à un événement (conférences, déjeuners-presse, voyages de presse) organisé pour promouvoir la sortie d'un produit ou le développement d'un type d'activités. Il se doit alors de préparer des programmes de la manifestation, d'envoyer des invitations, de relancer les journalistes (dans le cas d'une non-réponse) et de les accueillir.

Son travail consiste également à évaluer l'impact des médias et les retombées médiatiques grâce à un recueil des parutions dans la presse écrite et audiovisuelle[1].

Veille de l'actualité[modifier | modifier le code]

L’attaché de presse épluche quotidiennement la presse écrite et numérique pour se tenir au courant des nouveautés susceptibles de se rapprocher du domaine dans lequel se situe son client. Il intéressera par conséquent plus les médias. Il élabore une revue de presse quotidienne ou hebdomadaire pour montrer l'impact qu'a eu son travail auprès des journalistes. Elle est constituée de tous les articles dans lequel figurent le client et est destinée à sa hiérarchie et/ou au personnel de l'entreprise.

Compétences[modifier | modifier le code]

Qualités requises[modifier | modifier le code]

  • Bonne maîtrise du rédactionnel et du relationnel
  • Diplomatie
  • Autonomie
  • Adaptation
  • Clarté
  • Précision
  • Rigueur
  • Disponibilité
  • Enthousiasme
  • Patience

Il est primordial d'établir des relations de confiance et de complicité avec les médias. La créativité et l'originalité sont des qualités préconisées pour les convaincre; rien de tel qu'un dossier de presse accrocheur pour attirer l'attention.

De nos jours il est vivement recommandé d'être à l'aise avec les langues étrangères, principalement en anglais.

Mobilité[modifier | modifier le code]

Il est fréquent de faire des heures supplémentaires lors des opérations de communication spécifiques.

L’attaché de presse peut aussi être amené à effectuer des déplacements.

Intégrer le marché du travail[modifier | modifier le code]

Un milieu compétitif[modifier | modifier le code]

Le milieu de la communication est très compétitif puisque l'insertion professionnelle est difficile. Pour trouver un poste, il faut faire preuve de détermination et jouer de ses relations. Il est recommandé d'avoir des expériences professionnelles pendant les études dans le monde de la communication (stages, apprentissages, contrats professionnel) pour accéder au métier plus facilement tout en se forgeant un carnet d'adresse.

Les emplois se situent dans les grandes entreprises et les agences de presse, essentiellement implantées à Paris et en Île-de-France.

Les attachés de presse spécialisés dans le monde de la culture et du spectacle font par ailleurs face à des difficultés nouvelles. Tandis que les événements culturels, festivals notamment se multiplient, l'espace alloué à ces rubriques dans les médias traditionnels tend à se réduire. Un effet ciseau qui tend à rendre le métier encore plus exigeant[2].

Responsabilités et évolutions de carrière[modifier | modifier le code]

En entreprise, l'attaché de presse peut accéder à plusieurs postes : responsable de presse, directeur de communication, chargé des relations externes ou encore chargé des relations publiques.

En libéral ou en agence, il élargit sa clientèle en assurant les relations presse de plusieurs commanditaires (entreprises privées, organismes professionnels, collectivités territoriales, etc.)[3].

Formation[modifier | modifier le code]

  • BAC +2
    • BTS en communication
    • DUT en communication
  • BAC +3
    • Licence en Information-Communication
    • Licence pro en Information-Communication (management de l'événementiel, communication institutionnelle, etc.)
  • BAC +5
    • Master pro en Information-Communication

Écoles[modifier | modifier le code]

  • EFAP, École Française des Attachés des Presse
  • École de communication
  • École de commerce

Témoignages[modifier | modifier le code]

La mission d'un attaché de presse est de convaincre les journalistes de rédiger un article sur ses clients. Dans une vidéo sur les professionnels de la communication, Lucie montre comment elle travaille. Elle se laisse filmer dans les préparatifs d'un événement, à son agence et sur le terrain, jusqu'au circuit des 24 h du Mans[4].

Agathe, attachée de presse en mairie : "Dans ma profession, il ne faut pas mélanger les genres. Au sein d'une mairie, même si l'aspect politique m'intéresse, je m'occupe des relations presse, point final ! Mon rôle consiste à rester efficace, disponible et zen parce que les journalistes sont des gens pressés, parfois stressés. Pour qu'ils parlent de notre action municipale, il faut les convaincre sans en faire trop et, surtout, éviter la langue de bois !" (10/07/2008) [5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. JcomJeune [1]
  2. Florent BONNEFOI, "Le blues des attachés de presse" La Provence, le15 juillet 2013 http://www.laprovence.com/article/edition-avignon-grand-avignon/2447170/le-blues-des-attaches-de-presse.html
  3. Onisep [2]
  4. Vidéo du témoignage [3]
  5. Témoignane sur Onisep [4]

Voir aussi[modifier | modifier le code]