Atretochoana eiselti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Atretochoana eiselti

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Atretochoana eiselti

Classification selon ASW
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Amphibia
Sous-classe Lissamphibia
Ordre Gymnophiona
Famille Typhlonectidae

Genre

Atretochoana
Nussbaum & Wilkinson, 1995

Nom binominal

Atretochoana eiselti
(Taylor, 1968)

Synonymes

  • Typhlonectes eiselti Taylor, 1968

Statut de conservation UICN

DD  : Données insuffisantes

Atretochoana eiselti, unique représentant du genre Atretochoana, est une espèce de gymnophiones de la famille des Typhlonectidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce est endémique du Brésil. Elle se rencontre au Pará et au Rondônia[1].

Sa présence en Bolivie est incertaine.

Description[modifier | modifier le code]

L'amphibien tire sa popularité de sa ressemblance frappante avec le pénis humain[réf. nécessaire], ce qui lui vaut le surnom de « serpent pénis ». L'espèce atteint une longueur de 75 cm.

Jusqu'en 2011, il n'y avait que deux spécimens connus[2]. En 2013, d'autres individus ont été découverts dans le rio Madeira, un affluent de l'Amazone[3].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Cette espèce est nommée en l'honneur de Josef Eiselt.

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Nussbaum & Wilkinson, 1995 : A new genus of lungless tetrapod: a radically divergent caecilian (Amphibia: Gymnophiona). Proceedings of the Royal Society of London, Series B, Biological Sciences, vol. 261, p. 331-335.
  • Taylor, 1968 : The Caecilians of the World: A Taxonomic Review. Lawrence, University of Kansas Press.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Amphibian Species of the World, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Hoogmoed, Maciel & Coragem, 2012 "2011" : Discovery of the largest lungless tetrapod, Atretochoana eiselti (Taylor, 1968) (Amphibia: Gymnophiona: Typhlonectidae), in its natural habitat in Brazilian Amazonia. Boletim do Museu Paraense Emílio Goeldi. Ciências Naturais, vol. 6, p. 241–262 (texte intégral).
  3. Le « serpent pénis » découvert au Brésil est en fait une espèce rare d'amphibie, sur mongabay.com, consulté le 18 août 2013