Atrée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Entrée d'une tombe mycénienne dite « trésor d'Atrée »

Dans la mythologie grecque, Atrée (en grec ancien Ατρεύς / Atreús, « sans crainte »), fils de Pélops et d'Hippodamie, est roi de Mycènes (ou d'Argos). Il est le père d'Agamemnon et de Ménélas, et le fondateur éponyme de la lignée des Atrides.

Mythe[modifier | modifier le code]

Atrée et son frère jumeau Thyeste obtinrent le trône de Mycènes en l'absence du roi Eurysthée. En principe cette régence aurait dû être temporaire mais elle devint permanente à la mort du roi au cours du conflit. Les deux frères assassinèrent leur demi-frère Chrysippe.

Atrée fit le vœu de sacrifier son meilleur agneau à Artémis. En cherchant son troupeau, néanmoins, Atrée découvrit un agneau doré qu'il offrit à sa femme Érope, pour le dissimuler à la déesse. Elle l'offrit à son tour à son amant, Thyeste, qui convainquit alors son frère de convenir que celui qui possédera l'agneau serait roi : Thyeste produisit l'agneau et réclama le trône.

Atrée récupéra le trône en suivant les conseils d'Hermès : Thyeste accepta de rendre le royaume quand le soleil irait à l'envers dans le ciel, un miracle qu'accomplit Zeus. Atrée bannit alors Thyeste.

Atrée apprit alors l'adultère de Thyeste et Érope et résolut de se venger. Il tua les fils de Thyeste et les fit cuire, ne conservant que leurs mains et leurs pieds. Il les donna à manger à son frère lors d'un banquet de réconciliation puis lui montra les membres coupés.

Un oracle annonça alors à Thyeste que s'il avait un fils de sa propre fille Pélopia, ce fils tuerait Atrée. Thyeste engendra ce fils, Égisthe. Néanmoins, à la naissance d'Égisthe, la mère abandonna son enfant, honteuse de l'acte incestueux. Un berger découvrit l'enfant et le donna à Atrée qui l'éleva comme son fils. C'est seulement à l'âge adulte que la vérité fut révélée à Égisthe. Égisthe tua alors Atrée.

Descendance[modifier | modifier le code]

Érope lui donna plusieurs enfants, dont Ménélas, Agamemnon, et Anaxibie.

Selon certaines sources, Atrée était le père de Plisthène, qu'il eut de Cléola. Plus couramment, ils sont considérés comme frères.

Évocations artistiques[modifier | modifier le code]