Atlit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Shalom2.svg Cette page contient des caractères hébreux. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Atlit (עתלית) est une municipalité de type agricole située sur la côte méditerranéenne, aux pieds du mont Carmel.

Histoire[modifier | modifier le code]

Entrée du camp de détention d'Atlit pour les immigrants juifs.

La commune est fondée en 1903 sur les terres du baron de Rothschild, et le nom qui lui est donné se réfère au fort médiéval de Atlit, ou Château Pèlerin, bâti sur les lieux à l'époque croisée, et dont les vestiges des murailles s'étendent aujourd'hui au nord de la ville.

Atlit est mentionnée de nouveau à l'époque des premières immigrations en Terre d'Israël, suite à la construction de la station d'expérimentation agricole, fondée en 1910 par le botaniste originaire de Zihron Yaakov, Aharon Aharonson, précurseur, en 1906, de l'exploitation du blé sauvage dans la région de Rosh Pina. Aharonson est également l'un des fondateurs du groupe d'espionnage Nili, qui s'engage au service des Britanniques à l'encontre des Turcs durant la Première Guerre mondiale. La station d'expérimentation sert alors de base au Nili et de point de communication avec les bateaux britanniques postés face à la plage de Atlit.

En 1917, les Turcs découvrent le réseau de manière fortuite; un pigeon-voyageur, envoyé depuis la station d'expérimentation et à la patte duquel un message secret a été attaché, se pose malencontreusement dans la cour du gouverneur turc à Césarée.

Atlit est également connue par le camp militaire britannique qui se tient aux abords de la ville. À l'époque de l'immigration illégale[Laquelle ?][Quand ?], y sont incarcérés les immigrants juifs, arrêtés par les forces de contrôle navales anglaises. Le , lors d'une opération d'incursion, la Hagana libère l'ensemble des prisonniers.

Aujourd'hui[Quand ?] existe à Atlit une usine d'exploitation du sel de mer et également une usine de produits chimique.

Un site archéologique sous-marin, Atlit Yam, a été découvert en 1984 à quelques centaines de mètres de la côte.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Moshé Guilad Atlit. Éd. Yédiot Aharonot. 2002.
  • Zeev Anar Histoires de maisons. Éd. Ministère de la Défense. Tel-Aviv 1988.