Atlantic Conveyor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

50° 40′ S 54° 28′ O / -50.67, -54.467 ()

MV Atlantic Conveyor
Image illustrative de l'article Atlantic Conveyor
L’Atlantic Conveyor à l'approche des Malouines, aux environs du 19 mai 1982. Un Wessex est visible à l'avant du pont.

Type porte-conteneurs
Histoire
Quille posée 1970
Statut frappé par deux missiles Exocet, incendié, puis coulé volontairement
Caractéristiques techniques
Longueur 212,10 m[1]
Maître-bau 28,05 m
Tirant d'eau 9,27 m
Tonnage 14 950 tonnes
Vitesse 23 nœuds
Autres caractéristiques
Chantier naval Swan Hunter Shipsbuilders Ltd/ Walker Shipyard, Newcastle
Pavillon Royaume-Uni
IMO 6926036
Coordonnées 50° 40′ S 54° 28′ O / -50.66666667, -54.46666667 ()50° 40′ Sud 54° 28′ Ouest / -50.66666667, -54.46666667 ()  

L’Atlantic Conveyor était un navire marchand britannique, réquisitionné pendant la guerre des Malouines et coulé après avoir été frappé par deux missiles Exocet.

Histoire[modifier | modifier le code]

L’Atlantic Conveyor était un RORO de 14 950 tonnes, propriété de la Cunard. Il faisait partie d'une série de six bâtiments porte-conteneurs, tous nommés « Atlantic », exploités par des entreprises de plusieurs pays différents.

Il fut réquisitionné avec l’Atlantic Causeway par le ministère britannique de la défense au début de la guerre des Malouines. Le bâtiment ne fut pas équipé de systèmes de défense (actifs ou passifs) pour des raisons de délai, du fait de sa faible valeur relative, ainsi que suite à une controverse sur la légalité d'une telle opération.

Le navire fut utilisé pour transporter de l'équipement à la force expéditionnaire britannique, envoyée pour reconquérir les îles. Équipé d'un pont d'envol improvisé, il contenait en particulier huit ADAV Sea Harriers et six Harriers GR.3, huit hélicoptères Westland Wessex et quatre CH-47 Chinook[2].

Il fut frappé par deux missiles Exocet AM-39 le 25 mai 1982, tirés depuis des chasseurs Super-Étendard argentins. Il fut ravagé par l'incendie qui s'ensuivit et il fut décidé de le couler. Tous les hélicoptères alors à bord furent détruits, soit 3 Chinook et 3 Wessex, à l'exception d'un autre Chinook qui était en vol au moment de l'impact. La perte de ces appareils condamnèrent les troupes britanniques à marcher à travers les îles pour prendre Port Stanley.

Douze hommes périrent dans l'incendie, dont le commandant de bord, le capitaine Ian North, qui reçut à titre posthume la Distinguished Service Cross. Le prince Andrew, pilotant un Sea King, fut le premier à hélitreuiller les survivants.

Un cargo de 51 000 t lancé en 1985 a repris ce nom ; il est toujours en service en 2012 et bat pavillon suédois[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Charles Drought, N. P. 1840 The Loss of the « Atlantic Conveyor », Countyvise Ltd,‎ 2003 (ISBN 1-901231-41-0)

Sur les autres projets Wikimedia :