Atheris squamigera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Atheris squamigera

Description de cette image, également commentée ci-après

Atheris squamigera

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Viperidae
Sous-famille Viperinae
Genre Atheris

Nom binominal

Atheris squamigera
(Hallowell, 1854)

Synonymes

  • Echis squamigera Hallowell, 1854
  • Toxicoa squamata Cope, 1859
  • Atheris squamatus (Cope, 1859)
  • Poecilostolus burtonii Günther, 1863
  • Atheris burtonii (Günther, 1863)
  • Atheris lucani Rochebrune, 1885
  • Atheris proximus Rochebrune, 1885
  • Atheris squamigera robusta Laurent, 1956

Atheris squamigera est une espèce de serpents de la famille des Viperidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre[1] :

Description[modifier | modifier le code]

Atheris squamigera
Atheris squamigera

Cette vipère peut atteindre 50 à 60 cm, près de 80 cm pour les plus grands spécimens, les femelles étant en général plus grandes que les mâles.

La tête est plate, et se découpe nettement du corps, les yeux sont à pupille verticale comme chez toutes les vipères.

La coloration varie dans les divers ton de vert, du vert clair au vert-olive sombre, et quelques individus peuvent également être plutôt jaune, rougeâtre ou grisâtre. Les juvéniles sont plus sombres, le changement de couleur se produisant vers 3 ou 4 mois.

Elle vit principalement dans les forêts humides ou les taillis.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

La sous-espèce Atheris squamigera robusta[2] a été placée en synonymie avec Atheris squamigera. Atheris anisolepis a été relevée sa synonymie avec Atheris squamigera.

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Hallowell, 1854 : Descriptions of new reptiles from Guinea. Proceedings of the Academy of Natural Sciences of Philadelphia, vol. 7, p. 193-194 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Laurent, 1956 : Contribution à l'herpetologie de la région des Grandes Lacs de l'Afrique centrale. Annales du Musée royal de Congo belge (Sciences Zoologiques), vol. 48, p. 1-390.