Athénée pontifical Saint-Anselme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Athénée.
Vue de Saint-Anselme, de la place des chevaliers de Malte
Intérieur de l'église

L'athénée pontifical Saint-Anselme (en italien : Pontificio Ateneo Sant'Anselmo), et le Collège Saint-Anselme, constituent l'institut supérieur international de l'Ordre de Saint-Benoît à Rome.

Historique[modifier | modifier le code]

L'athénée pontifical Saint-Anselme a été fondé sous le pontificat de Léon XIII, le 4 janvier 1888, pour servir d'université internationale aux Bénédictins du monde entier. Il a été nommé en l'honneur de saint Anselme, moine bénédictin de l'abbaye du Bec, célèbre philosophe et plus tard évêque de Cantorbéry. Il accueille des moines en vue de leur ordination. La première promotion sortit en 1893. Hildebrand de Hemptinne, abbé-primat de l'ordre bénédictin, est le fondateur effectif du collège Saint Anselme; il en organisa également le déménagement sur la colline de l'Aventin en 1896, après y avoir construit de nouveaux bâtiments. L'église a été consacrée en 1900.

Institut d'enseignement supérieur[modifier | modifier le code]

L'athénée conserve une influence importante sur les études de théologie. Il est particulièrement connu pour son département de liturgie, après avoir été à la pointe des recherches liturgiques qui mirent en route un mouvement de renouveau. Parmi les professeurs et les élèves, on peut distinguer Joseph Gredt, osb, Odo Casel, Kassius Hallinger, Cyprian Vagaggini, Basilius Steidle, Adalbert de Vogüé, Emmanuel von Severus, Anselm Günthör, Benedikt Schwank ou encore Basil Studer.

La plupart des Bénédictins du XXe siècle qui furent chercheurs, évêques ou abbés sont sortis de Saint-Anselme. La grande période de renommée de l'athénée s'est produite entre 1930 et la fin des années 1950, avant le concile Vatican II.

À côté des études classiques de théologie et de philosophie, Saint-Anselme enseigne des matières telles que Philosophie et mystique, Études monastiques, Science liturgique, Théologie des sacrements ou Histoire de la théologie qui débouchent sur l'obtention d'une licence (mastère). Saint-Anselme décerne depuis 1978 une licence (SL.L) et un doctorat (SL.D) en liturgie.

L'athénée est sous la responsabilité de la confédération bénédictine (qui regroupe 21 congrégations bénédictines) et son abbé-primat y demeure[1].

Son recrutement, majoritairement germanophone autrefois, a évolué depuis l'origine : aujourd'hui 16 % des étudiants sont originaires des États-Unis, 15 % d'Italie, 11 % des pays germanophones, et le reste des autres continents.

Albert Schmidt, osb, (de la congrégation de Beuron) en a été le recteur de 1997 à 2005, suivi de Marc Sheridan, osb.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Actuellement depuis 2000, le T.R.P. Notker Wolf.

Anciens élèves[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]