Athéisme en Inde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pensée suivie par une petite portion de la population indienne, l'athéisme dispose d'un fort ancrage traditionnel en Inde[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Inde antique[modifier | modifier le code]

Les Écoles Athées furent fondées à partir de l'hindouisme, qui est généralement considéré comme une religion déiste. L'école philosophique antithéiste Chârvâka apparut en Inde vers le XIe siècle av. J.-C.. Elle est classée comme un système philosophique hétérodoxe et n'est pas considérée comme l'une des six écoles orthodoxes de l'hindouisme mais il est important de noter que c'est un mouvement matérialiste à l'intérieur de l'hindouisme[2].

Il existe d'autres philosophies indiennes généralement classées comme athées, dont la Sāṃkhya et la Mīmāṃsā. Sāṃkhya, école de pensée classée comme une variété orthodoxe (āstika) de l'Hindouisme, nie l'existence de Dieu ou de tout autre être supérieur[3]. Cependant, à l'opposé des autres écoles de pensée athées, celle-ci ne nie pas l'existence de toute chose transcendante[4]. Le rejet de Dieu Créateur unique est aussi présent dans le jaïnisme ainsi que dans le bouddhisme, les deux étant originaires du sous-continent indien[5]

Inde moderne[modifier | modifier le code]

Bhagat Singh, l'une des figures les plus connues du Mouvement pour l'indépendance de l'Inde, était un athée.

Periyar E. V. Ramasamy (1879-1973), chef du Mouvement de l'estime de soi, fut un critique des rituels, superstitions et du concept de Dieu. Il dit :

« Il n'y a pas de dieu, il n'y a pas de dieu, il n'y a vraiment aucun dieu. Celui qui a inventé dieu est un idiot. Celui qui propage dieu est une fripouille. Celui qui adore dieu est un barbare »

Ces mots furent gravés sur ses statues réparties à travers Tamil Nadu[6].

Goparaju Ramachandra Rao, plus connu sous le nom de "Gora", développa le terme "Athéisme positif" dans son livre Positive Atheism de 1972[7]. L'athéisme positif implique différentes notions dont la droiture morale, en montrant de la compréhension sur le fait que les peuples religieux ont des raisons pour croire, en ne faisant pas de prosélytisme ou en ne donnant pas de leçon aux autres au sujet de l'athéisme, en se défendant avec la véracité plutôt que de chercher la victoire lors de confrontations avec des athéophobes.

Gora organisa la première Conférence Mondiale de l'Athéisme en 1972. Par la suite, il organisera beaucoup d'autres Conférences Mondiales de l'Athéisme à Vijayawada.

Il existe bien d'autres indiens athées notables, dont :

Athées hindous[modifier | modifier le code]

Vinayak Damodar Savarkar, le président de Hindu Mahasabha et fondateur du mouvement Hindutva, fut aussi un athée[11] Il ne définit pas "Hindutva" comme une religion et fait des conférences sur l'athéisme et de la non-existence de Dieu

Shreela Flather, Baroness Flather de Windsor et Maidenhead, la première femme hindou dans la politique britannique, se décrit elle-même comme une "hindoue athée"[12].

Démographie[modifier | modifier le code]

D'après le Dentsu Communication Institute Inc, Centre de Recherche du Japon en 2006, 6,6 % des habitants de l'Inde déclarent qu'ils n'ont pas de religion.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Extrait de "Atheists, Humanists Push Campaign for 'Darwin Day'", article écrit par Robert Evans pour l'agence Reuters le 12 février 2004 :"« En Inde, où l'humanisme et l'athéisme ont une forte tradition en ne sont pas si éloignés des pensées hindoues traditionnelles ».
  2. (en) Sarvepalli Radhakrishnan et Charles A. Moore. A Sourcebook in Indian Philosophy. (Princeton University Press: 1957), pp. 227–249. ISBN 0-691-01958-4.
  3. (en) A history of Indian philosophy, livre écrit par Surendranath Dasgupta aux éditions Motilal Banarsidass, page 258, ISBN 81-208-0412-0
  4. "The Six Systems of Indian Philosophy", livre de Max Muller, page 279, ISBN 978-1-4067-7009-4
  5. (en) "A New Interpretation of Indian Atheism", article de L.R. Joshi pour le journal Philosophy East and West, page 189-206
  6. (en) Athéisme en Inde du Sud
  7. (en) "Positive Atheism" de Goparaju Rao aux éditions Atheist Centre, 1972
  8. (en) Anti-Hindu rhetoric nothing new for atheist DMK chief
  9. (en) Maharashtra Times
  10. (en) Jaya Bachchan à Sarkar Raaj?, India Times, 18 avril 2008 (sorti le 21 avril 2008)
  11. (en) "Time Warps: The Insistent Politics of Silent and Evasive Pasts", livre de Ashis Nandy aux éditions Orient Longman, sorti en 2003, ISBN 978-81-7824-071-8, page 71
  12. (en) BBC News

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]