Atapuerca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Atapuerca
Église d'Olmos de Atapuerca
Église d'Olmos de Atapuerca
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Statut Commune
Communauté autonome Castille-et-León Castille-et-León
Province Burgos Province de Burgos
Comarque Alfoz de Burgos
District judic. Burgos
Code postal 09199
Démographie
Population 208 hab. (2010)
Densité 8,4 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 22′ 46″ N 3° 30′ 21″ O / 42.379444, -3.50583342° 22′ 46″ Nord 3° 30′ 21″ Ouest / 42.379444, -3.505833  
Altitude 950 m
Superficie 2 475 ha = 24,75 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Castille-et-León

Voir sur la carte administrative de Castille-et-León
City locator 14.svg
Atapuerca

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Atapuerca

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Atapuerca

Atapuerca est une commune de 208 habitants en 2010, située au nord de l’Espagne, dans la comarque de El Arlanzón, dans la communauté autonome de Castille-et-León, province de Burgos. Il appartient à la mancomunidad Del Arlanzón / Rios Arlanzón y Vena. Atapuerca est aussi le nom du chef-lieu du municipio.

Le municipio possédait 208 habitants en 2010

Le territoire du municipio est en particulier connu pour les importants vestiges préhistoriques humains qui y ont été trouvés à partir de 1976[1].

Le chef-lieu Atapuerca se trouve sur le Camino francés du Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom dériverait de Altaporca, comme « haut », pour Aimery Picaud, dans son Guide du Pèlerin [réf. souhaitée].

Géographie[modifier | modifier le code]

Atapuerca se trouve à 17 km à l’est de Burgos.

Les monts d'Atapuerca, nommés Matagrande sur les cartes, offrent un paysage d'une grande sévérité, qu'une zone militaire ne rend pas plus souriant.

Démographie[modifier | modifier le code]

Divisions administratives[modifier | modifier le code]

Le municipio d'Atapuerca regroupe les deux agglomérations suivantes :

  1. Le hameau de Olmos de Atapuerca,
  2. Le chef-lieu d'Atapuerca.

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Atapuerca (site préhistorique).

La commune d'Atapuerca a livré un ensemble de gisements très importants pour la connaissance de la Préhistoire humaine. Ces gisements ont livré des restes fossiles à l'origine de la définition d’Homo antecessor, le plus ancien représentant du genre Homo de l'Europe de l'Ouest. Un premier fossile était daté de 780 000 ans avant le présent. Un fragment de mandibule humaine associé à des objets en pierre taillée est désormais daté de 1,1 à 1,2 million d’années, ce qui a fait reculer de 400 000 ans la date certaine de présence humaine en Europe[2].

Homo antecessor pourrait être l'ancêtre de l'homme de Néandertal et de l’homme moderne. Ce fragment étant proche de fossiles plus anciens (1,8 million d'années) trouvés après 1991 à Dmanisi (Géorgie, Caucase), il pose la question d'une colonisation pré-humaine de l'Europe occidentale depuis l'Est plutôt que depuis le Sud.

Période historique[modifier | modifier le code]

Atapuerca est mentionné le 5 juillet 963 par un manuscrit dans lequel doña Fronilde fait une importante donation au monastère de Cardeña et indique les limites géographiques de la population : depuis Villafría, elles suivent une ligne qui par le rio Vena et depuis celui-ci « par le haut ce qui est de la Montagne d'Atapuerca continue jusqu'à l'église de San Vicente qui est sur la Grotte et suit directement le chemin qui arrive à l'Arlanzón ». La graphie qu'emploie le scribe en est "Adtaporka".

Le 1er septembre 1054, la bataille d'Atapuerca oppose en une lutte fratricide les royaumes de Castille et de Navarre après le décès de Sanche III le Grand. Les rois García el de Nájera (Navarre) et Ferdinand III de Leòn et Castille, (1037-1065) se combattent malgré l'intervention de quatre abbés (Íñigo d'Oña, Sisebuto de Cardeña, García de Arlanza et de Domingo de Silos) pour rétablir la paix. Durant la bataille (représentée toutes les ans par les habitants de la ville), le Navarrais Garcia El de Nájera, vaincu par son frère castillan Ferdinand, perdit à la fois sa province et la vie.

Au XIIe siècle, Alphonse VII accorda à la cité un fuero avant de la céder à l’Ordre de Saint Jean de Jérusalem.

En 1591, Atapuerca apparaît dans un recensement avec 18 autres communes dans une communauté appelée Montes de Oca. Cette communauté compte environ 3 000 habitants.

En 1843, Atapuerca compte 203 habitants et le conseil municipal est présidé par l’abbé de l'église San Martín. En outre, la ville possède une école primaire, dont l'enseignant perçoit 200 réales et 24 arpents de pain.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Le pèlerinage de Compostelle[modifier | modifier le code]

La localité d'Atapuerca se trouve sur le Camino francés du Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.

On y vient d'Agés dans le municipio de Arlanzón ; la prochaine halte est Villalval dans le municipio de Cardeñuela Riopico.

L’actuelle Casa Hospital fut précédée d'un hôpital pour les pèlerins qui fonctionna jusqu'au XVIIIe siècle.

Édifice religieux[modifier | modifier le code]

L’église San Martín date de la fin du gothique, début Renaissance.

Sources et références[modifier | modifier le code]

  • (es) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé « Atapuerca (Burgos) » (voir la liste des auteurs)
  • Grégoire, J.-Y. & Laborde-Balen, L. , « Le Chemin de Saint-Jacques en Espagne - De Saint-Jean-Pied-de-Port à Compostelle - Guide pratique du pèlerin », Rando Éditions, mars 2006, ISBN 2-84182-224-9
  • « Camino de Santiago St-Jean-Pied-de-Port - Santiago de Compostela », Michelin et Cie, Manufacture Française des Pneumatiques Michelin, Paris, 2009, ISBN 978-2-06-714805-5
  • « Le Chemin de Saint-Jacques Carte Routière », Junta de Castilla y León, Editorial Everest
  1. (es)Henry McHenry, entrée « Atapuerca » de l'Encyclopædia Britannica, version en ligne consultable au 20/12/2010.
  2. E. Carbonell et al., 2008 - « The first hominin of Europe », Nature, vol. 452, p. 465-469. (résumé)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Étape précédente
(3 km à pied)
Agés
(Arlanzón)
Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle
08 Coquille.jpg
(513 km jusqu'à Saint-Jacques-de-Compostelle)
Camino francés
Étape suivante
(5 km à pied)
Villalval
(Cardeñuela Riopico)
ou directement
(8 km à pied)
Orbaneja Riopico