Asylon(s)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Asylon(s) - La revue des deux asiles, est une revue de sciences humaines et sociales, à comité de relecture, publiée en ligne et en accès libre par le réseau scientifique TERRA.

Créée en octobre 2006, cette revue a publié une centaine d'articles pour contribuer à la production des connaissances en sciences humaines et sociales sur son domaine de spécialité qu'elle définit ainsi : celui des migrations forcées, des réfugiés, du droit d'asile et des politiques publiques de l’asile, de la vie en exil, et, par suite, des rapports culturels à l’altérité, des mobilisations sociales relatives aux exilés et à l’asile, de la place des étrangers dans la société, de leur exclusion sociale, des formes de xénophobie, des politiques de mise à l’écart, des rapports entre les problématiques de "race", de classe et de genre.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le nom "Asylon(s)" : du grec « ασυλον (asylon) » (α privative + συλάω piller) « que l’on ne peut piller », inviolable. Le "s", entre parenthèses, exprime la dualité signalée dans le sous-titre de la revue "La revue des deux asiles". L'équipe éditoriale de la revue défend une conception non neutraliste[1] des sciences humaines et sociales.

La revue est conçue pour éviter aux chercheurs des cadres et formats imposés par ailleurs : le nombre d'articles par numéro et la taille des articles ne sont pas imposés. Par ailleurs, Asylon(s) ne s'impose aucune règle de périodicité.

Les articles font l'objet d'une double relecture au sein du Comité scientifique de la revue après acceptation du projet de numéro par l'équipe éditoriale. Les textes sont publiés exclusivement en ligne, en texte intégral et en accès libre. Après mise en ligne sur le site du réseau scientifique TERRA, les numéros sont annoncés par la liste [TERRA-Infos][2]. L'intégralité de la revue étant en accès libre sous simple copyright Creative commons, les numéros sont repris, parfois intégralement, ou présentés sur de nombreux sites pointant vers la page du site de la revue[3]. La revue fait partie, notamment dans le domaine de l'asile, des « précieuses revues qui proposent d’intéressantes analyses » selon Olivier Clochard[4].

Rédaction[modifier | modifier le code]

Rédacteur/trice en chef d’Asylon(s) pour les années 2006 / 2009 : Marc Bernardot, Jane Freedman

Équipe éditoriale : Michel Agier (IRD/EHESS) - Rémy Bazenguissa-Ganga (Univ. Lille 1) - Marc Bernardot (Université du Havre) - Didier Bigo (Sciences Po Paris) - Laurent Bonelli (Univ. Paris 10) - Alain Brossat (Univ. Paris 8) - Patrick Bruneteaux (CNRS) - Elsa Dorlin (Univ. Paris 1)- Milena Doytcheva (Université Lille III) - Jules Falquet (Univ. Paris 7) - Jane Freedmann (Univ. Paris 8) - Nacira Guénif (Univ. Paris 13) - Eric Guichard (Enssib, Lyon) - Rada Ivekovic (Université de Saint-Étienne) - Olivier Le Cour Grandmaison (Université d'Évry-Val d'Essonne) - Arnaud Lemarchand (Université du Havre) - Alain Oriot (Éditions du Croquant) - Salvatore Palidda (Université de Gênes) - Hélène Thomas (Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence) - Jérôme Valluy (Univ. Paris 1) - Chloé Anne Vlassopoulou (Université de Picardie).

Comité de relecture[modifier | modifier le code]

La double relecture est assurée par deux membres de l'Équipe éditoriale et/ou du Comité de relecture, à l'exclusion de toute relecture par des personnes extérieures[5]. Cette règle de fonctionnement est justifiée par la revue pour éviter les pratiques courantes de nombreuses revues scientifiques de faire relire leurs articles par des personnes choisies en dehors des comités de rédaction ou comités scientifiques c'est-à-dire sans que ni les auteurs ni les lecteurs ne puissent connaître la liste exacte des personnes participant à l'évaluation et à la sélection donc à la définition implicite de la ligne éditoriale et/ou de la « scientificité » de la revue.

Numéros[modifier | modifier le code]

  • Numéro 1, octobre 2006, Sous la direction de Jane Freedman, Jérôme Valluy : "Les persécutions spécifiques aux femmes : Quelles connaissances ? Quelles mobilisations ? Quelles protections ?" : 25 articles.
  • Numéro 2, novembre 2007, Sous la direction de Michel Agier : "Terrains d’asiles - Réfugiés, déplacés, sans-papiers face aux dispositifs de contrôle et d’assistance" : 19 articles.
  • Numéro 3, mars 2008, Sous la direction de Emmanuelle Bouilly, Nina Marx : "Migrations et Sénégal - Pratiques, discours et politiques" : 12 articles.
  • Numéro 4, mai 2008, Sous la direction de l’Observ.i.x : "Institutionnalisation de la xénophobie en France" : 31 articles
  • Numéro 5, septembre 2008, Sous la direction de Kamel Doraï et Nicolas Puig : "Palestiniens en / hors camps - Formes sociales, pratiques des interstices" : 12 articles.
  • Numéro 6, novembre 2008 Sous la direction de Chloé Anne Vlassopoulou "Exodes écologiques : l’environnement source de migrations" : 8 articles.
  • Numéro 7, mai 2009, Sous la direction de Rada Iveković : "Que veut dire traduire ?" : 4 articles.
  • Numéro 8, juillet 2010, Sous la direction de Marc Bernardot et Milena Doytcheva : "Radicalisation des frontières et promotion de la diversité. Les figures d’un paradoxe"
  • Numéro 9, juin 2012, Sous la direction de Marc Bernardot : "Reconstructions identitaires et résistances"
  • Numéro 10, juillet 2012, Sous la direction de Rada Iveković : "Défaire le cadre national des savoirs"

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J. Valluy, Sociologie politique de l'accueil et du rejet des exilés, Thèse d'Habilitation à diriger des recherches (HDR), Soutenue le 18 mai 2008, à l'Université Robert-Schuman, Strasbourg. Tome 1, Section 3 : "L’agenda scientifique, sa mise en débat et son autonomie"
  2. [TERRA-Infos] est une liste de diffusion de textes scientifiques de qualité et gratuits à un public francophone international : présentation sur le serveur de la liste
  3. ⇒ Le n°1 est présenté sur le site : "Genre en action" - Le n°2 est présenté sur le site : Exodus - Le numéro 3 a été annoncé par l'Association Française de Sociologie et le Centre National de Documentation Pédagogique - Le n°4 est présenté sur le site de Rhinoceros - Bibliothèque internationale pour un monde responsable et solidaire - Le n°5 est présenté sur le site du CERIUM - Chaire de recherche du Canada en droit international des migrations - Le n°6 est présenté sur le site de l'assocation Générique - Le n°7 est présenté sur le site de Fabula
  4. Olivier Clochard, Rechercher l’asile en Europe (1974 - 2009), e-migrinter n°3, 2009, p.82.
  5. Voir les règles de relecture et la liste des membres du comité de relecture

Liens externes[modifier | modifier le code]