Asuel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Asuel
Localité suisse
Blason de Asuel
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Jura
District Porrentruy
Commune La Baroche
Code postal 2954
N° OFS 6772
Démographie
Gentilé Les Verméchés[1]
Population 177 hab. (1er janvier 2007[2])
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 24′ 04″ N 7° 12′ 41″ E / 47.401194, 7.211333 ()47° 24′ 04″ Nord 7° 12′ 41″ Est / 47.401194, 7.211333 ()  
Altitude 569 m
Superficie 1 014 ha = 10,14 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton du Jura

Voir sur la carte administrative du Canton du Jura
City locator 14.svg
Asuel

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Asuel

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Asuel
Sources
Référence population suisse[3]
Référence superficie suisse[4]

Asuel est une localité et une ancienne commune suisse du canton du Jura, située dans le district de Porrentruy.

Après décision des citoyens de la commune le 13 juillet 2008[5], elle a fusionné le 1er janvier 2009 avec Charmoille, Fregiécourt, Miécourt et Pleujouse pour former la commune de La Baroche.

Monuments[modifier | modifier le code]

Le village comprend les ruines d'un château[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les vers luisants. Source : Les Armoiries jurassiennes, Delémont, Les fils de Paul Boéchat,‎ 1918, 17 p.
  2. [xls] « Population résidante moyenne selon les communes », Office fédéral de la statistique,‎ 2007 (consulté le 1er mars 2008)
  3. « Population résidante permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2010 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 15 décembre 2011).
  4. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  5. Agence ATS 13.07.2008
  6. « Asuel », sur swisscastles.ch (consulté le 5 août 2009)