Astronomie d'observation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Télescope Mayall à l'observatoire national de Kitt Peak.

L'astronomie d'observation ou observation astronomique est à la base du processus de création et de validation des théories en astronomie. Elle peut soit confirmer des calculs et modèles déjà établis, soit révéler des phénomènes inconnus, que les théoriciens s'efforcent d'expliquer.

Urbain Le Verrier et John Couch Adams avaient prédit, par exemple, l'existence de Neptune grâce à son influence gravitationnelle sur Uranus, à une position que l'observation a ensuite confirmée.

Histoire[modifier | modifier le code]

La pratique de l'astronomie d'observation remonte à plusieurs siècles avant la naissance de Jésus-Christ. Avant que la lunette astronomique et le télescope ne soient inventés, les observations se faisaient à l'œil nu : c'est ce que l'on appelle l'astronomie pré-télescopique.

Aujourd'hui, on pratique l'observation astronomique essentiellement pour deux raisons. Les professionnels disposent des plus puissants télescopes automatisés, qu'ils utilisent à des fins scientifiques, ils sont à l'origine de la plupart des grandes découvertes astrophysiques.

Certains amateurs participent également, selon leurs moyens, à des découvertes importantes, mais la plupart observent les astres avant tout par pur plaisir. Les astronomes amateurs sont utiles pour la recherche de par leur nombre et leur motivation, dans les domaines de la recherche de supernovae, de comètes, pour le suivi de chaque étoile variable, en spectroscopie, ou durant des phénomènes éphémères, comme une pluie de météorites.
Certains amateurs traquent les comètes, et en découvrent parfois de célèbres, telle celles de Hale-Bopp, découverte simultanément en 1995 par deux amateurs américains dont elle porte les noms. La brillante Hyakutake a elle aussi été identifiée par l'amateur japonais en 1996.
Le bureau des télégrammes astronomiques, ou Central Bureau for Astronomical Telegrams, est une filière de l'union astronomique internationale, elle joue le rôle de lien entre amateurs et professionnels.

La majorité des astronomes amateurs pratique l'astronomie pour le plaisir des yeux. Équipés de simples jumelles, de lunettes ou de télescopes, un amateur peut observer des astres nombreux et variés. Tout commence généralement par l'apprentissage des constellations, extrêmement utiles pour se familiariser avec le ciel nocturne, et pour localiser précisément des zones sur la voûte céleste, des directions où pointer un instrument.

On peut tout d'abord observer des phénomènes éphémères, telles que les pluies de météorites, les aurores boréales. Les planètes du système solaire, brillantes et faciles à repérer, visibles dans les plus petits instruments, sont leur cible privilégiée. Certains observent les objets du ciel profond, autrement dit tous les astres situés au-delà des limites du système solaire. On distingue essentiellement les amas stellaires, les nébuleuses, les étoiles multiples, les étoiles variables, puis les galaxies, voire les amas de galaxies.

De nombreux amateurs se lancent également dans l'astrophotographie, à l'aide d'appareils argentiques, de caméras numériques (CCD), ou plus récemment de webcam modifiées.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]