Astro, le petit robot (série télévisée d'animation)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Astro, le petit robot et Astro Boy.

Astro, le petit robot

鉄腕アトム
(Tetsuwan Atom)
Genre action, aventure, science fiction
Anime japonais : Astro, le petit robot
Réalisateur
Studio d’animation Tezuka Productions
Chaîne Drapeau du Japon NTV
1re diffusion 1er octobre 198023 décembre 1981
Épisodes 52

Astro, le petit robot (Shin Tetsuwan Atom) est une série télévisée d'animation de science-fiction japonaise en 51 épisodes de 20 minutes, produite par les studios Tezuka Productions d'après le manga Astro, le petit robot et diffusée du 1er octobre 1980 au 23 décembre 1981 sur NTV. En France, la série a été diffusée à partir du 4 janvier 1986 sur TF1 et rediffusée sur TF1 dans le Club Dorothée.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Au début du XXIe siècle, un savant construit un robot à la mémoire de son fils Thomas, décédé dans un accident de voiture. Mais le professeur Baltus ne se contente pas de créer un simple robot : il le dote de pouvoirs extraordinaires. Astro possède des sens très développés, une force colossale et peut même voler. Il ressent même les émotions et distingue le bien du mal. Mais abandonné par le professeur Baltus, qui réalise qu'Astro ne sera jamais un humain pouvant remplacer son fils défunt, il se retrouve dans un cirque avant d'être sauvé par le professeur Caudrine, un ami de Baltus. Astro va alors à l'école, supporté par le professeur Caudrine et par monsieur Morse l'instituteur, et désormais, le jeune robot va servir le bien, combattant la discrimination envers les autres robots et se battra pour protéger les humains contre les dangers qui les menacent.

Distribution des voix[modifier | modifier le code]

Voix francophones[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Ordre de diffusion sur TF1 qui n'est pas l'ordre original. Certaines éditions en DVD possèdent l'ordre original.

  1. La naissance d'Astro
  2. Le cirque
  3. L'école de la vie
  4. Un amour de robot
  5. Piège dans le cosmos
  6. L'éléphanteau
  7. Destination Mars
  8. Le grand prix
  9. Le robot aux mille visages
  10. Atlas
  11. La pierre du désert
  12. Frankenstein
  13. La petite sœur
  14. La tempête
  15. La comète arc-en-ciel
  16. À toute vitesse
  17. La forêt de corail
  18. Le génie de l'espace
  19. Les indésirables
  20. Une étoile lointaine
  21. Les robots de légende
  22. Les vikings
  23. Alerte au Pôle
  24. Les prisonniers de l'île
  25. Le léopard des neiges
  26. Le visage de pierre
  27. Deux par deux
  28. Le pirate de l'espace
  29. Le petit chat rouge
  30. S.O.S. Titan
  31. Le président
  32. L'ennemi des robots
  33. L'interrogation
  34. Le tombeau d'Odin
  35. La tête de Goliath
  36. Le cascadeur
  37. Le robot lumineux
  38. La machine à remonter le temps
  39. Toujours plus vite
  40. La sphère solaire
  41. Le fidèle compagnon
  42. Les sosies
  43. Le vaisseau de rêve
  44. Le secret des Mayas
  45. Le fusil anti-protons
  46. Le retour de la reine Cléopâtre
  47. Le secret des abeilles
  48. Le robot menteur
  49. Le champion (1)
  50. Le champion (2)
  51. Une nouvelle amitié

Histoire de la série[modifier | modifier le code]

Lors de la diffusion de cette série, elle était accompagnée d'un quizz et d'un résumé d'Astro de l'épisode diffusé en introduisant une inexactitude que le téléspectateur devait trouver.

Les deux premiers épisodes ont été fusionnés pour effacer la mort de Thomas et le destin d'Atlas jugé trop pénible.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]


Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles
  • (en) Eiji Ōtsuka et Thomas LaMarre, « Disarming Atom: Tezuka Osamu’s Manga at War and Peace », Mechademia, vol. 3,‎ 2008, p. 111-125 (lire en ligne)
  • (en) Marc Steinberg, « Immobile Sections and Trans-Series Movement: Astroboy and the Emergence of Anime », Animation, vol. 6, no 1,‎ mars 2011, p. 7-23 (lire en ligne)
Ouvrages
  • Helen McCarthy (trad. Jean-Paul Jennequin), Osamu Tezuka : Le dieu du manga, Eyrolles,‎ 2009, 271 p. (ISBN 9782212127263)
  • (en) Helen McCarthy et Jonathan Clements, The Anime Encyclopedia: A Guide to Japanese Animation Since 1917, Titan Books Ltd,‎ 2001, 896 p. (ISBN 1845765001)
  • (en) Natsu Onoda Power, God of comics: Osamu Tezuka and the creation of post-World War II manga, Univ. Press of Mississippi,‎ 2009, 202 p. (ISBN 9781604732214, lire en ligne)
  • (en) Susanne Phillipps, « Characters, Themes, and Narratives Patterns in the Manga of Osamu Tezuka : explorations in the world of manga and anime », dans Mark Wheeler Macwilliams, Japanese visual culture, M.E. Sharpe,‎ 2008, 352 p. (ISBN 9780765616012, lire en ligne)
  • (en) Frederik L. Schodt, The Astro Boy Essays: Osamu Tezuka, Mighty Atom, and the Manga/Anime Revolution, Stone Bridge Press,‎ 2007, 215 p. (ISBN 9781933330549, lire en ligne)