Astraphobie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un rayon de lumière en provenance du ciel et le tonnerre qui l'accompagne peuvent effrayer un individu atteint d'astraphobie

L'astraphobie est une peur anormale du tonnerre et de la lumière, un type de phobie spécifique. C'est une phobie que les humains et les animaux peuvent développer.

Le terme « astraphobie » dérive des mots grecs αστραπή (astrape : lumière) et φόβος (phovos : peur).

Symptômes[modifier | modifier le code]

Un individu atteint d'astraphobie se sent à chaque fois anxieux lors de périodes orageux même lorsqu'il comprend que le risque d'être frappé par la foudre reste minime. Certains symptômes accompagnent ce type de phobie, comme les tremblements, les pleurs, la transpiration, les peurs paniques, le sentiment d'une menace et des battements rapides du cœur. Cependant, il existe des symptômes seulement liés à l'astraphobie. Certains individus atteints d'astraphobie tenteront de se surprotéger du tonnerre[1]. Ils peuvent se cacher sous le lit, les couvertures, dans un placard, au sous-sol, ou autre espace dans lequel ils se sentent en sécurité. Ce type de réaction est provoqué par le bruit et la vue du tonnerre ; l'individu peut se boucher les oreilles ou fermer les fenêtres.

Un individu atteint d'astraphobie peut avoir un intérêt anormal pour la météo. Dans des cas extrêmes, l'astraphobie peut conduire à une agoraphobie, la peur de sortir de chez soi.

Traitement[modifier | modifier le code]

Le traitement le plus efficace pour guérir l'astraphobie est l'exposition de l'individu aux tonnerres tout en prenant une distance convenable. La psychothérapie cognitivo-comportementale est souvent utilisée pour traiter l'astraphobie[2]. Le patient doit se répéter une phrase ou penser positivement dans l'ordre de se calmer face à un orage.

Chez les animaux[modifier | modifier le code]

Les chiens montrent fréquemment une sérieuse anxiété durant les orages ; entre 15 et 30 % pourraient être affectés[3]. Une recherche confirme les hauts niveaux de cortisol - une hormone associée au stress - chez les chiens affectés pendant et après les périodes orageuses[3]. Les remèdes incluent des thérapies comportementales comme la désensibilisation et les médicaments contre l'anxiété[4].

Des études ont montré que les chats sont également affectés. Bien que ce soit rare, il existe quelques exceptions inhabituelles durant lesquelles les chats se cachent sous une table ou un lit durant des épisodes orageux[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Johnson, Trevor "Fear of Thunder - Dealing With Astraphobia." Fear of Thunder- Dealing with Astraphobia. 30 jan. 2009. EzineArticles.com. 14 oct. 2009
  2. Fritscher, Lisa "Astraphobia." Astraphobia. 21 nov. 2008. About.com. 13 oct. 2009
  3. a et b (en) « Research aimed at finding way to soothe thunderstorm-stressed dogs », sur Pennsylvania State University (consulté le 21 mai 2010)
  4. « There's Hope for Thunder-Phobic Dogs », sur University of Illinois (consulté le 23 mai 2010)
  5. (en) http://our-cats.com/2010/08/thunderstorms-phobia-in-cats-cats-and-thunderstorms/

Articles connexes[modifier | modifier le code]