Assunção Esteves

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Assunção Esteves
Fonctions
13e président de l'Assemblée de la République portugaise
En fonction depuis le 21 juin 2011
Législature XIIe
Prédécesseur Jaime Gama
Députée européenne
20 juillet 200413 juillet 2009
Élection 13 juin 2004
Législature 6e
Groupe politique PPE
Juge au Tribunal constitutionnel
2 août 19894 mars 1998
Président José Manuel Cardoso
da Costa
Biographie
Nom de naissance Maria da Assunção
Andrade Esteves
Date de naissance 15 octobre 1956 (57 ans)
Lieu de naissance Valpaços (Portugal)
Parti politique PPD/PSD
Diplômé de Université de Lisbonne
Profession Juriste

Maria da Assunção Andrade Esteves, née le 15 octobre 1956 à Valpaços, est une juriste et femme politique portugaise, membre du Parti social-démocrate (PPD/PSD) et présidente de l'Assemblée de la République depuis 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

De députée à juge constitutionnelle[modifier | modifier le code]

Elle obtient en 1980 une licence de droit à l'université de Lisbonne.

Lors des élections législatives anticipées du 19 juillet 1987, elle est élue députée du district de Vila Real à l'Assemblée de la République. Le 2 août 1989, elle est élue par ses pairs juges au Tribunal constitutionnel et abandonne alors son mandat au Parlement. C'est la première fois qu'une femme intègre cette instance[1].

Cette même année, elle passe avec succès une maîtrise de sciences politiques à l'université de Lisbonne, où elle obtient un poste de professeur assistant de droit public, spécialisée en droits fondamentaux et droit constitutionnel.

Du Parlement national au Parlement européen[modifier | modifier le code]

Elle quitte la juridiction constitutionnelle le 4 mars 1998 et arrête sa carrière professionnelle l'année suivante. Entre 1999 et 2000, elle siège à la commission politique nationale du Parti social-démocrate, présidé par José Manuel Durão Barroso.

À l'occasion des élections législatives anticipées du 17 mars 2002, elle est investie tête de liste du PPD/PSD dans le district de Vila Real et se fait réélire à l'Assemblée de la République. À l'ouverture de la législature, elle prend la présidence de la commission des Affaires constitutionnelles, des Droits, des Libertés et des Garanties.

Candidate en troisième position sur la liste « Força Portugal » aux élections européennes du 13 juin 2004, elle est élue au Parlement européen et siège à la commission des Affaires constitutionnelles.

Au mois de mai 2006, le président du Parti social-démocrate Luís Marques Mendes la nomme vice-présidente du parti. Elle perd ce poste dès l'année suivante.

Présidente de l'Assemblée de la République[modifier | modifier le code]

Ne s'étant pas représentée à la fin de son mandat, elle est de nouveau candidate à un siège de parlementaire portugais lors des élections anticipées du 5 juin 2011, en sixième position sur la liste du district de Lisbonne. Le 21 juin, après l'échec de la candidature de Fernando Nobre, elle est élue présidente de l'Assemblée de la République par 186 voix contre 41 abstentions[2]. C'est la première fois qu'une femme prend la présidence du Parlement portugais et l'une des trois plus hautes charges de l'État.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]