Association sportive Central Sport

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Association sportive Central Sport

Logo du Association sportive Central Sport
Généralités
Nom complet Association sportive Central Sport Papeete
Fondation 1951
Couleurs Rouge et noir
Stade Pater Te Hono Nui
Siège BP 5923, Pirae
Président Roland Colombani
Meilleur buteur Errol Bennett

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

L'Association sportive Central Sport, ou AS Central Sport, est un club de football tahitien, section du club omnisports du même nom. Il a été fondé par un prêtre breton adepte du Stade rennais et dont il a hérité des couleurs. Central Sport est de très loin le club le plus illustre et le plus titré de l'histoire du football tahitien avec 20 titres de champion de Tahiti et 18 coupes de Tahiti. Il a notamment gagné le championnat huit fois consécutivement de 1972 à 1979, réalisant onze doublés championnat-coupe.

Historique[modifier | modifier le code]

1950-1970[modifier | modifier le code]

Dans les années 50, le football est déjà populaire à Tahiti lorsque Central remporte la première de ses nombreuses victoires en coupe de Tahiti, avec des parties très disputées avec l'AS Jeunes Tahitiens, Fei Pi, Excelsior, Punaruu, etc. À cette époque, Central est donc pleinement une équipe de Coupe et c'est ensuite à partir de 1962 qu'il va commencer à dominer la Division d'Honneur. C'est en déjà quadruple champion de Tahiti qu'il accueille, en 1966, la première équipe professionnelle visitant Tahiti, sur le terrain de Fautaua. Le SC Toulon, alors en Ligue 2 française, s'impose de justesse 3-2, avec dans ses rangs un certain Claude Carrara, futur joueur de Central et sélectionné de Tahiti. En 1967, pour la première finale de la Coupe de Tahiti jouée en nocturne au stade de Fautaua, Central Sport est à nouveau à l'honneur en s'imposant 1-0 devant les Jeunes Tahitiens.

1970-1985[modifier | modifier le code]

Novembre 1974 marque un nouveau tournant dans l'histoire du club et du football tahitien. À Nouméa (Nouvelle Calédonie), pour la 1re édition du Tournoi du Pacifique qualificatif pour le 7e tour de la Coupe de France, l'AS Central bat l'US Yate par 3-2 et devient le 1er club tahitien à participer à la Coupe de France, ce qui fait l'effet d'une bombe et augmente d'un cran la popularité du football à Tahiti. Ensuite, en janvier 1975, c'est le 1er déplacement historique en Métropole pour une défaite in extremis 2-1 contre l'US Malakoff, futur promu en Ligue 2 cette saison-là.

Central domine alors le football tahitien de la tête et des épaules, enfilant des titres comme d'autres des perles. Son attaque écrase (ou presque) consciencieusement tous les adversaires du territoire où seul Pirae semble résister. L'effectif, déjà redoutable et emmené par Carrara et Bennett, est étoffé par Waoute (du Vanuatu) et Voirin lors de l'exercice 1978. Les autres clubs semblent ne pas pouvoir s'organiser afin de faire faire preuve de constance, alors que le public tahitien commence à être fiu (l'équivalent tahitien de "lassé") de cette domination.

Après avoir écrasé le championnat, Central passe la vitesse supérieure. L'exploit arrive le samedi 30 décembre 1978 au stade Pater à Papeete : Emmené par son buteur emblématique, Errol Bennett, Central bat l'US Orléans 3-0, équipe de Ligue 2 qui sera finaliste de la Coupe de France la saison suivante ! En septembre 1979, le milieu de terrain de Central et de l'équipe de Tahiti Xavier Voirin est engagé par l'AS Saint Etienne, une réussite considérable même si ce joueur n'arrivera pas à s'imposer. Central continue à enfiler les titres de champion de Tahiti comme d'autres enfilent les perles et, en décembre 1981, c'est à nouveau l'exploit lors du 7e tour de Coupe de France à Papeete : une victoire 4-2 (après prolongations) sur l'AS Béziers, alors en Ligue 2. Enfin, en août 1985, le footballeur professionnel Philippe Redon (ex-Stade rennais) arrive à Papeete. Il y restera quelques mois, aidant Central à s'emparer, sans connaître la moindre défaite, de son 20e titre de champion de Tahiti.

1985 à aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Mais ce dernier titre de 1985 est le chant du cygne. Depuis, Central n'a pu s'emparer que de deux coupes de Tahiti, connaissant sa dernière finale en 2000, lors de sa déroute (0-6) face à l'AS Vénus. Le club sera même relégué de la Division d'Honneur. Échouant à deux points du titre en 2000-2001, Central Sport se sauve de peu la saison suivante et rechute en 2002-2003. Lorsque la nouvelle Ligue Fédérale remplace la vieille Division d'Honneur en 2004-05, Central vient de remonter… En 2005-06, Central rate d'un point la qualification pour les play-off. Au lieu de se battre pour le titre, il sombre en juin 2006 et descend à nouveau de Ligue Fédérale. En 2006-07, il se bat pour remonter d'Excellence (ancienne 1re division). Central reste aussi le fier club du président de la Fédération Tahitienne de Football, Eugène Haereraaroa, élu le 7 mai 2004, et qui reste le Président de l'AS Central Omnisports. En 2007-08, Central fait de nouveau partie de l'élite du football tahitien.

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Champion de Tahiti : 1955, 1958, 1962, 1963, 1964, 1965, 1966, 1967, 1972, 1973,
    1974, 1975, 1976, 1977, 1978, 1979, 1981, 1982, 1983 et 1985.
  • Vainqueur de la Coupe de Tahiti : 1950, 1953, 1954, 1957, 1961, 1962, 1966, 1967, 1972,
    1973, 1975, 1976, 1977, 1979, 1981, 1983, 1988 et 1995.
  • Matches de référence en Coupe de France :
    • 1978-79, 7e tour: AS Central Sport b. US Orléans (Ligue 2) 3-0 à Papeete
    • 1981-82, 7e tour: AS Central Sport b. AS Béziers (Ligue 2) 4-2 (après prolongations) à Papeete.