Association nationale pour le développement des arts de la mode

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Association nationale pour le développement des arts de la mode

Logo de l’association
Cadre
But L'étude, la défense, l'éducation et le promotion des droits et intérêts des Créateurs de la mode
Zone d’influence Drapeau de la France France
Fondation
Identité
Siège Paris, France
Affiliation Ministère de la Culture et la Communication

L’Association nationale pour le développement des arts de la mode (ANDAM) est une association à but non lucratif loi 1901, qui organise chaque année un grand concours destinée à repérer et à lancer de jeunes stylistes sur la scène de la mode française et internationale.

Historique[modifier | modifier le code]

Nathalie Dufour a fondé l’ANDAM en 1989 sous l’égide de Pierre Bergé, son président de toujours, et a immédiatement bénéficié des soutiens de la Délégation aux arts plastiques du ministère de la Culture et de la Communication, et du DEFI, le Comité de développement et de promotion de l’habillement. Sa création représente une étape décisive dans l’histoire de la mode internationale et a contribué à l’avènement des plus grands noms de la mode contemporaine.

Conseil d'administration 2013[modifier | modifier le code]

Les 20 ans[modifier | modifier le code]

En 2009, pour célébrer ses 20 ans, l’ANDAM coédite un recueil inédit : Modernes, un document rare et détaillé retraçant les grands phénomènes du style de ces vingt dernières années en s'appuyant sur le travail des lauréats de l'ANDAM. Florence Müller, auteur et historienne de la mode, y délivre une analyse précise des différentes facettes de la mode à la fois moderne et universelle. L’ANDAM confie à Pierre-François Letué, graphiste plasticien, la conception du livre et donne carte blanche au photographe de mode Jean-François Lepage pour réaliser une série photographique sur les créations des 80 lauréats.

ANDAM Fashion Award[modifier | modifier le code]

Le prix de l'ANDAM s’est installé au fil des éditions comme une référence incontournable chez les professionnels du milieu et dans la presse internationale. En plus d’offrir aux lauréats les moyens d’un développement pérenne et d’une visibilité mondiale, il leur ouvre les portes du calendrier officiel des défilés parisiens ; et se distingue par sa volonté de dynamiser le secteur de la mode en France[1].

Si le concours de l’ANDAM est longtemps resté consacré aux européens résidents en France, son ouverture à des candidatures internationales autorisée depuis 2005, lui permet de se mesurer aux plus grands prix de mode internationaux comme ceux décernés par le CFDA, le Fashion Fringe ou encore le New Gen… En 2012, l'ANDAM Fashion Award atteint la somme de 230 000 euros[2] et ouvre la deuxième édition du Prix des Premières Collections, doté de 60 000 euros [3]

Quelques dates[modifier | modifier le code]

Citations[modifier | modifier le code]

  • « Recevoir le prix de l’ANDAM a été à l’époque comme un miracle pour notre petite structure. Le prix m’a permis de réaliser une collection qui a fait connaître la marque Véronique Leroy à l’international, notamment médiatiquement grâce à une très belle série par Inez van Lamsweerde et Vinoodh Matadin dans le magazine The Face. » Véronique Leroy
  • « C’était il y a longtemps, mais je me souviens de m’être senti gratifié quand j’ai remporté le prix de l’ANDAM (…) J’ai été personnellement stimulé. » Jean Touitou, fondateur d’A.P.C.
  • « Le prix de l’ANDAM est très important pour encourager les jeunes talents à réaliser leur rêve. Gagner ce prix m’a donné la possibilité de développer ma vision de la mode, j’ai ainsi pu créer mon show exactement comme je le voulais et réaliser sur le podium l’image que j’avais en tête. » Jeremy Scott
  • « Grâce à l’ANDAM, j’ai eu l’impression de bénéficier d’un grand encouragement dans mon histoire et d’un souffle de trésorerie énorme. Ce concours a été pour moi un soutien de taille du point de vue de la communication, des ventes, et de ma visibilité institutionnelle. » Anne Valérie Hash
  • « Le prix de l’ANDAM m’a permis de présenter ma collection printemps‐été 2008 à Paris et de réaliser un défilé. Il m’a également permis d’obtenir beaucoup de parutions dans la presse internationale, véritable atout pour se faire connaître de nouveaux clients. » Bruno Pieters
  • « Être reconnu par un jury aussi prestigieux, incluant Sarah de colette et Joseph Quartana de Seven New York est une aide énorme, et défiler maintenant à Paris va permettre à ma marque de passer à un niveau supérieur. » Gareth Pugh
  • « Depuis quinze ans, cette émanation chic et intelligente du Ministère de la Culture et du Comité de promotion et de développement de l’habillement scanne la planète jeunes créateurs. » Vogue Paris
  • « Pour un jeune créateur au talent manifeste, venir défiler à Paris, relever le défi et accepter de se confronter aux professionnels du monde entier est l’aventure la plus importante et la plus excitante. L’ANDAM autorise ce projet et permet à Paris de rester le passage obligé de tous les succès. » Jean-Jacques Picart

Partenariat[modifier | modifier le code]

Pensée comme un club de mécènes investisseurs, l’ANDAM permet aux plus grandes entreprises de mode internationales d’investir dans un crédit de recherche destiné aux jeunes talents et d’assurer aussi le renouvellement et l’avenir de leurs forces créatives.

Partenaires 2013[modifier | modifier le code]

Jury[modifier | modifier le code]

Chaque année, à la réception de l’ensemble des dossiers de candidature, la commission nationale, composée des représentants des partenaires privés et institutionnels et d’une dizaine de professionnels de la mode ayant une forte expertise dans leur domaine, sélectionne 6 finalistes sur la base de leur parcours créatif et de leur potentiel de développement. En juin, le jury se réunit pour élire à bulletin secret et après présentation orale de chacun des finalistes, le ou les lauréats, selon l'édition, de l'année.

Jurés 2013[modifier | modifier le code]

Lauréats[modifier | modifier le code]

1989 Olivier Guillemin, Martin Margiela, Frédéric Molenac, Bridget Yorke
1990 Hélène Népomiatzi (31 février), Franck-Joseph Bastille, Christophe Lemaire, Mariot Chanet (E2), Roelli Testu
1991 Jean Colonna, Véronique Leroy, José Lévy, Pascal Marais, Hervé Van Der Straeten
1992 Mahmoud Akram, Marie-Cécile Grossmann, Marthe Lagache, Jean Touitou (A.P.C.), Jft Yun
1993 Agathe Gonnet, Sami Tillouche
1994 Marc Le Bihan, Véronique Leroy, Viktor & Rolf, Bridget Yorke
1995 Adeline André, François-Marie Ascencio et Hélène Frain, Christophe Lemaire, Fred Sathal
1996 Lisa Astorino, Viviane Cazeneuve, Udo Edling, Cyd Jouny, Xuly Bët
1997 Shinichiro Arakawa, Elsa Esturgie, Erik Halley, Rodolphe Menudier, Darja Richter, Gilles Rosier
1998 Isabelle Ballu, Jerôme Dreyfuss, Sandrine Léonard, Benoît Méléard, Jeremy Scott, Gaspard Yurkievich
1999 Bless, Pascal Humbert, Dorothée Perret, Jean-François Pinto, Carrie Rossman, Patrick Van Ommeslaeghe
2000 Alexandre & Matthieu, Lutz, Vincent Rubin, Jeremy Scott, Andre Walker
2001 Carel & Rubio, Vava Dudu et Fabrice Lorrain, Erik Halley, Laurent Mercier, Yukie Otsuki, Goran Y Pejkoski
2002 Sébastien D. Rodriguez, Dragovan, Thomas Engel Hart, Lutz, Tom Van Lingen
2003 Alexandre & Matthieu, Anne Valérie Hash, Yvan Mispelaere, Felipe Oliveira Baptista, Vicente Rey, Yazbukey
2004 Charles Anastase, Bless
2005 Felipe Oliveira Baptista, Cathy Pill, Marie Seguy, Bernhard Willhelm, Yazbukey
2006 Natalia Brilli, Jens Laugesen, Christian Wijnants
2007 Commuun, Richard Nicoll, Bruno Pieters, Toga
2008 Gareth Pugh
2009 Giles Deacon, Ligia Dias
2010 Hakaan Yildirim
2011 Anthony Vaccarello, Yiqing Yin
2012 Julien David, Pièce d'Anarchive

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1] vogue.fr
  2. [2], vogue.fr
  3. [3], L'Express Styles
  4. Le dîner de l'ANDAM, compte-rendu du magazine Vogue Paris
  5. [4], remise des prix 2012 par l'Officiel Mode

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]