Association nationale des auditeurs jeunes de l'Institut des hautes études de défense nationale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Association nationale des auditeurs jeunes de l'Institut des hautes études de défense nationale
Image illustrative de l'article Association nationale des auditeurs jeunes de l'Institut des hautes études de défense nationale

Création 1936
Type Etablissement public à caractère administratif
Siège Paris
Drapeau de la France France
Affiliation(s) Premier ministre

L’Association nationale des auditeurs jeunes de l'Institut des hautes études de défense nationale (ANAJ-IHEDN ou ANAJ) est une association composée des jeunes, étudiants ou professionnels, ayant suivi une formation au sein de l'IHEDN. Son objet principal est « de développer l’esprit de défense et d’approfondir la connaissance des grands problèmes de défense dans la nation, en particulier au sein de la jeunesse »[1].

L’ANAJ-IHEDN est aujourd'hui la première association française de jeunes sur les problématiques de défense et de sécurité. C’est un réseau qui se consacre à la défense et à la sécurité de plus de 1 500 étudiants, jeunes professionnels, élus et responsables d'associations.

Reconnue « Partenaire de la réserve citoyenne » par le Ministère de la Défense depuis plusieurs années[2], l'ANAJ-IHEDN est là pour dynamiser et synthétiser une réflexion jeune, imaginative et impertinente, autour des problématiques de défense, regroupant les sphères économiques, civiles et militaires, et de relations internationales.

Origine et statuts[modifier | modifier le code]

L'Association nationale des auditeurs jeunes de l'Institut des hautes études de défense nationale est une association loi 1901 créée le 15 octobre 1996.

Elle fait partie de l'UNION-IHEDN[3], qui regroupe les 42 associations d'auditeurs de l'IHEDN. Le siège de l'ANAJ-IHEDN se trouve à l'École militaire à Paris.

L'ANAJ-IHEDN a été reconnue «partenaire de la réserve citoyenne» par le Ministère de la Défense[4].

Organisation[modifier | modifier le code]

L'ANAJ-IHEDN est administrée par un comité directeur de 15 membres élus, et dirigée par un bureau composé d'un président, d'un secrétaire général, d'un trésorier et d'un ou plusieurs vice-présidents.

L'association est structurée de manière thématique et locale au travers de deux pôles: le pôle "études" et le pôle "régions".

Le Pôle Études rassemble l'ensemble des comités d'études. Creusets intellectuels, à la fois clubs de réflexion et pôles évènementiels, les comités permettent aux auditeurs jeunes de rassembler, partager et promouvoir leur expertise sur les thématiques sélectionnées. Ils étaient en 2013 au nombre de 13: Aéronautique et espace, Afrique, Armée du futur, Asie, Cyberdéfense, Défense civile, Défense économique (intelligence économique, etc.), Europe de la défense, Lutte contre le blanchiment, Marine, Moyen-Orient, Révision du TNP, Amérique Latine.

Au niveau local, l'ANAJ-IHEDN dispose de délégués régionaux représentant l'association en région et outre-mer, et développe des Délégués internationaux pour la représenter dans différents pays.

Membres[modifier | modifier le code]

L'ANAJ-IHEDN compte aujourd'hui près de 1500 membres, ce qui en fait la première association de jeunes française dans le domaine de la défense et de la sécurité. Ses membres sont issus de différents domaines, juridiques, scientifiques, universitaires, économiques et militaires.

Les membres titulaires de l'ANAJ-IHEDN doivent avoir moins de 35 ans et avoir suivi l'une des formations de l'IHEDN destinées aux jeunes :

  • Séminaires "jeunes" : Trois fois par an, une centaine de jeunes étudiants et professionnels âgés de 20 à 30 ans, réunis pendant une semaine en internat, sont sensibilisés aux grands enjeux et défis de la Défense ;
  • Séminaires "cohésion nationale et citoyenneté" : Des acteurs sociaux et des jeunes élus de quartiers difficiles sont réunis pour mener une réflexion collective et proposer des mesures pour renforcer le sentiment d’appartenance à la Nation ;
  • Séminaires Master II « Sécurité – Défense » : Des étudiants de 3e cycle de défense, Master 2 ou assimilés, complètent leur enseignement par une information et une réflexion directes sur les questions de défense ;
  • Séminaires « grandes écoles » : Une centaine d’élèves des écoles militaires d’officiers, des grands corps d’État ainsi que des grandes écoles de commerce et d’ingénieurs se rencontrent et réfléchissent ensemble sur les problématiques et les enjeux de la défense.

Les membres titulaires ont également la possibilité de parrainer d'autres jeunes de moins de 35 ans qui deviendront membres associés après acceptation par le Comité directeur de l'association.

L'ANAJ-IHEDN reçue par le Premier ministre Dominique de Villepin à l'hotel Matignon à l'occasion de son dixième anniversaire (2006)

Activités[modifier | modifier le code]

L'ANAJ-IHEDN organise dans toutes les régions de France différents types d'évènements comme des visites de sites d'installation sensibles, des conférences ou des dîner-débats. La plupart de ces évènements sont gratuits et ouvert au public.

L'ANAJ-IHEDN réalise également des études et des publications dans différentes revues sur les problématiques de défense et de sécurité. Elle édite par ailleurs sa propre revue baptisée La Chouette[5] en référence à Athéna.

Notes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]