Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'AMARC (ou Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires) est une organisation non gouvernementale internationale de radio communautaire, faisant partie de l'IFEX et composée d’environ 4 000 membres dans 110 pays. L'AMARC dispose d'un Secrétariat International ainsi que de cinq bureaux régionaux : Amérique latine et Caraïbes, Europe, Afrique, Amérique du Nord et Asie. C'est un mouvement unique en son genre, avec un fonctionnement démocratique, qui regroupe à la fois des praticiens et des experts à égalité.

On compte parmi ses membres votants plusieurs associations nationales ou régionales de radios communautaires, et notamment, mais sans s'y restreindre, l'Association des radiodiffuseurs communautaires du Burkina, l'Association des radiodiffuseurs communautaires du Québec, l'Alliance des radios communautaires du Canada, le Syndicat national des radios libres (SNRL) de France, ou encore la Association Of Non-governmental Radios In Russia.

L'AMARC est gouvernée par un conseil d'administration, dont le dernier a été élu par les quatre cents participants à la conférence AMARC 10 tenue en 2010 à Buenos Aires, et elle est dirigée par un comité exécutif composé de Maria Pia Matta (présidente, Chili), Emmanuel Boutterin (vice-président, France) et Franklin Huizes (trésorier, Afrique du Sud).

L'Amarc joue un rôle essentiel dans le développement de la radio communautaire et associative sur le terrain, auprès des États et auprès de l'Union internationale des télécommunications, de l'Unesco et de la FAO. Lors du printemps arabe, l'Amarc a dépêché plusieurs missions qui contribuent au renforcement de la société civile dans les pays arabes. Sous la direction du vice-président Emmanuel Boutterin, l'Amarc à publié en 2012 la déclaration de Tunis, en 2012 pour le droit à la communication au Maghreb-Machrek.

Lien externe[modifier | modifier le code]