Association des bleus de Bretagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La place importante tenue par la noblesse et le clergé dans l'Union régionaliste bretonne fait que certains de ses membres s'y sentent rapidement mal à l'aise et fondent en 1899 l'Association des Bleus de Bretagne.

Ce mouvement rassemble des hommes politiques, des intellectuels et des artistes qui se réclament de la Révolution française et proclament leur solidarité avec les nouvelles orientations de la politique radicale. Rouges parfois mais toujours bleus parce qu'adversaires des blancs, et partisans des Lumières, ils entendaient mener à bien leur combat pour l'accès de la Bretagne aux Lumières. Marqués de sensibilité dreyfusarde et d'influence protestante, maçonnique voire libertaire la ligue était fort composite.

On y retrouve Armand Dayot, Yves Le Febvre, Jean Boucher, Pierre-Paul Guieysse, Jean-Bertrand Pégot-Ogier.

Le trait commun des Bleus de Bretagne, si on met à part des personnalités comme Anatole Le Braz — outre la profession d'anticléricalisme — est d'appartenir à la bourgeoisie urbaine et francophone de la province voire à la société parisienne. C'est précisément le cas de Dayot, administrateur, puis inspecteur des Beaux Arts, qui avant de devenir président des Bleus, créa en 1891 l'Association des Bretons de Paris.