Assemblées de Dieu de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Assemblées de Dieu de France forment un mouvement chrétien évangélique pentecôtiste en France.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1930, le prédicateur anglais, M. Douglas Scott arrive en France pour apprendre la langue, et se diriger ensuite vers l'Afrique. Des opportunités de prêcher la bonne nouvelle de l’Évangile lui sont données. Avec un accent anglais très marqué, Douglas Scott prêche un message d’une grande simplicité, mettant l’accent sur la foi, le salut personnel en Jésus-Christ et la dimension surnaturelle de l’Évangile.

Il reste sur le sol français pendant de longues années. Après avoir trouvé accès dans quelques Églises et auprès de plusieurs responsables protestants, il fut l'un des principaux artisans de l'implantation de l'Église de Pentecôte et contribue à la fondation des Assemblées de Dieu de France dont la première convention a lieu au Havre en 1932. Jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, la croissance des Assemblées de Dieu de France continue. Après cette triste période de guerre, les assemblées de Dieu de France reprennent leur progression, les salles de réunion s'agrandissent, les assemblées se multiplient. De huit églises en 1933, vingt-six en 1937, trente-quatre en 1941, on passe à plus de soixante en 1947[réf. nécessaire].

De grandes campagnes furent aussi menées à Paris et à Nice. En 1954, dans la capitale, plus de dix mille personnes se pressaient au vélodrome d'hiver. L'année suivante, ce furent les réunions de la salle Wagram. On enregistrait des centaines et des centaines de conversions[réf. nécessaire].

Actualité[modifier | modifier le code]

Lieu de culte orléanais.

Aujourd'hui, plus de sept-cent-soixante lieux de culte permettent à plusieurs dizaines de milliers de chrétiens de vivre l'expérience de Pentecôte aux Assemblées de Dieu de France. Les principales villes de France ont une ou plusieurs églises et chaque département est desservi par au moins un ministre du culte. Les Assemblées de Dieu de France ont su s'adapter et se donner des moyens modernes pour répandre le message de Christ. Elles se sont dotées d’organismes indispensables à cette croissance : école biblique, département médias, imprimerie, département jeunesse, Action Missionnaire, Missions Intérieures…

D'autre part, il existe la mission « Vie et Lumière » qui s'intéresse particulièrement aux Tziganes et qui regroupe en France plus de cent mille membres dans deux-cent-quatre Églises. Elle fait partie de la Fédération Protestante de France depuis 1975[1],[2].

Confession de foi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]