Assemblée législative plurinationale (Bolivie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Congrès national.
Politique en Bolivie
Image illustrative de l'article Assemblée législative plurinationale (Bolivie)

Le Congrès national de Bolivie (en espagnol: Congreso Nacional), appelé depuis 2009 Assemblée législative plurinationale (en espagnol: Asamblea Legislativa Plurinacional), exerce le pouvoir législatif, de facto. Il est basé dans la capitale de la nation, La Paz.

L'Assemblée législative plurinationale est bicaméral, composé de la Chambre basse, la Chambre des députés (Cámara de Diputados), et d'une Chambre haute, la Chambre des sénateurs (Cámara de Senadores).

Le Sénat possède 27 sièges, chacun des 9 départements envoie trois sénateurs: deux du parti ou du mouvement qui a reçu le plus de voix, et le troisième sénateur représente le parti arrivé second. Les sénateurs sont élus pour 5 ans à partir d'une liste de partis politiques, l'âge minimum pour détenir un siège au Sénat est 35 ans.

La Chambre des députés comporte 130 sièges : 68 députés sont directement élus pour représenter les circonscriptions (distrito electoral) d'un seul élu, et 62 supplémentaires sont élus par représentation proportionnelle des listes de partis sur une base départementale. Les députés servent également un mandat de 5 ans, et doivent être âgés d'au moins 25 ans le jour de l'élection. Pour les élections générales de 2005, les sièges ont été redistribués, avec 70 élus seuls "single-member" directement des districts électoraux tandis que 60 sont élus à la proportionnelle.

Congrès de 2002–2005[modifier | modifier le code]

Les élections du Congrès se sont tenus le 30 juin 2002. Les résultats des votes sont les suivants:

Les partis Députés
(130)
Sénateurs
(27)
Mouvement nationaliste révolutionnaire (MNR) 36 11
Movimiento Al Socialismo (MAS) 27 8
MIR-Nouvelle Majorité (Movimiento Izquierda Revolucionaria, MIR) 26 5
Nueva Fuerza Republicana (Nueva Fuerza Republicana, NFR) 25 2
Action démocratique nationaliste (Acción Democrática Nacionalista, ADN) 4 1
Movimiento Indígena Pachakuti (MIP) 6 0
Unión Cívica Solidaridad (UCS) 5 0
Partido Socialista (PS) 1 0

La prochaine élection était programmée pour avoir lieu en juin 2007, mais a été avancée en décembre 2005 sur une décision du Président intérimaire Eduardo Rodríguez.

Congrès de 2005–2010[modifier | modifier le code]

Les élections législatives et sénatoriales se sont tenues le 18 décembre 2005, en même temps que l'élection présidentielle. Voir: Élections générales boliviennes de 2005

Résultats des élections législatives et sénatoriales de 2005
Parti Voix Élus à la Chambre Élus au Sénat
Mouvement pour le socialisme (MAS) 53,7 % 72 12
Pouvoir social et démocratique (PODEMOS) 28,6 % 43 13
Front de l'unité nationale (FUN) 7,8 % 8 1
Mouvement nationaliste révolutionnaire (MNR) 6,5 % 7 1
Autres 3,5 % 0 0

L'architecture[modifier | modifier le code]

Les deux chambres de l'Assemblée sont réunis dans le palais législatif situé sur la Plaza Murillo, place principale au centre de La Paz. Plaza Murillo est également flanquée du palais présidentiel, le Palacio Quemado le "Palais Brûlé", surnom donné en raison des tentatives répétées de le détruire au XIXe siècle, et de la cathédrale de Nuestra Señora de La Paz. Avant de devenir le siège de la législature en 1904, le bâtiment du Congrès a hébergé à différents moments un couvent et une université.

Le vice-président de l'État, en sa qualité de président de l'Assemblée législative plurinationale, possède une suite imposante de bureaux sur la calle Mercado au centre de La Paz. Le bâtiment, conçu par Emilio Villanueva, est érigé durant les années 1920 et était originellement destiné à servir de siège social de la banque centrale de Bolivie (Banco de la Nación Boliviana). Sous la présidence de Jaime Paz Zamora 19891993, le bâtiment a été attribué à nouveau au vice-président, mais l'équipe et la totalité des membres au service du vice-président n'a pu y être installé qu'à la fin des travaux de reconstruction et de rénovations majeures, qui ont débuté en 1997. La bibliothèque et les archives de l'Assemblée sont également situés sur les lieux.

Liens externes[modifier | modifier le code]