Assemblée législative de Macao

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

22° 11′ 00″ N 113° 32′ 23.66″ E / 22.18333, 113.5399056

Assemblée législative

Ve législature de Macao

alt=Description de l'image Coat of arms of Macau.svg.
Type
Type Monocaméral
Présidence
Président Lau Cheok Va
Élection 16 octobre 2009
Structure
Membres 29 députés
alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Composition

Groupes politiques ANMD (3)
UPD (2)
ACUM (2)
NUDM (1)
UPP (1)
ANE (1)
UMG (1)
APC (1)
Députés fonctionnels et désignés
MBIU (2)
EAJCC (2)
MPIU (2)
ECSUA (2)
CE Appointments (7)
Élection
Système électoral Scrutin uninominal majoritaire à deux tours
Dernière élection Élections législatives macanaises de 2009

Nam Van Lakes, Macao.

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Photographie du lieu de réunion

Divers
Site web http://www.al.gov.mo/


Politique à Macao
Image illustrative de l'article Assemblée législative de Macao
1996 · 2001 · 2005 · 2009
Siège de l'Assemblée législative de Macao

L'Assemblée législative de Macao (AL) est le seul organe législatif de la Région administrative spéciale de Macao (Macao). Elle est actuellement composée de 29 députés.

L'assemblée est responsable de l'élaboration des lois et a le pouvoir de modifier le mode d'élection du chef de l'exécutif de Macao en 2009, ainsi que la composition et la forme de l'élection de ses députés. Les réunions sont publiques, sauf dans des cas particuliers. Le chinois, plus précisément le cantonais, et le portugais sont les langues officielles de l'Assemblée. L'actuel président est madame Susana Chou.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Assemblée législative a subi des rénovations majeures en 1976, comme il était prévu dans le Statut organique de Macao. La promulgation de la mission s'explique par la pression exercée par le régime démocratique du Portugal pour réformer et restructurer le système politique qui prévalait à l'époque à Macao.

Conformément à l'article 21, paragraphe 1, du SOM, l'Assemblée est composée de 23 membres, désignés parmi les citoyens avec la capacité électorale, comme suit: 7 sont nommés par le Gouverneur de Macao, 8 élus par élections et le reste des 8 élus par élection indirecte. L'assemblée a apporté de nombreuses innovations à la culture politique du territoire.

En 1984, après la dissolution controversée de l'Assemblée législative, le gouverneur Leotte Vasco de Almeida Costa modifie la loi électorale, à travers l'approbation le 27 février du décret-loi n ° 9/84/M, ouvrant complètement et définitivement à la communauté chinoise et d'autres communautés non-portugaise, les portes des élections directes. D'autres mesures ont été mises notamment une série de réformes et d'incitations fiscales pour recenser les habitants de Macao. En conséquence, le nombre d'électeurs a augmenté considérablement et a produit un impact politique très important: le début de la prédominance non-portugaise dans les élections directes.

En 2001, conformément à ce qui était prévu dans la Loi fondamentale, le nombre de députés élus au suffrage direct est passé à 10 et en 2005 à 12.

Fonctions[modifier | modifier le code]

Conformément à l'article 71 de la Loi fondamentale de Macao, l'Assemblée législative est compétente dans les domaines suivants:

  • Ajouter, modifier, suspendre ou abroger les lois conformément à la loi fondamentale de la RAS de Macao conformément aux procédures légales;
  • Revoir, évaluer et approuver le projet de budget présenté par le gouvernement;
  • Définir, sur la base de la proposition par le gouvernement, les éléments essentiels du régime fiscal et de permettre au gouvernement de contracter des dettes;
  • Ecouter et examiner le rapport sur les lignes du gouvernement présenté par le chef de l'exécutif;
  • Discuter des questions d'intérêt public;
  • Recevoir et traiter les plaintes déposées par des résidents de Macao;
  • Pouvoir, par résolution, charger le président de la Cour de cassation de former une commission d'enquête indépendante pour procéder aux instigations, si elle est proposée conjointement par un tiers d'entre eux une motion, accusant le chef de l'exécutif de violation grave du droit ou de la négligence de ses devoirs, s'il n'a pas démissionné. Si la Commission estime qu'il y a suffisamment de preuves à l'appui des allégations ci-dessus, l'Assemblée législative peut adopter une motion de censure par une majorité des deux tiers des membres et communiquer au Gouvernement populaire central cette décision;
  • Convoquer et solliciter, des témoins et de présenter preuves, le cas échéant, dans l'exercice des pouvoirs et des fonctions mentionnées ci-dessus.

Processus législatif[modifier | modifier le code]

Toutes les propositions et projets de lois ou de résolutions, engagées par le gouvernement ou par les députés, une fois approuvées par le président de l'Assemblée, sera soumis à la discussion et au vote général par la Plénière. Avant la discussion, en général, le représentant du gouvernement ou l'État propose une brève présentation de la proposition ou projet. Approuvé en général, le texte est envoyé, par ordonnance au président, à une commission et est examiné en détail et qui sera établi après le rapport ou avis sur le texte. Après 5 jours de délibération de tous les députés, le président procède au calendrier de propositions ou projets de loi en question, pour discussion et vote de la spécialité.

Le quorum requis pour le fonctionnement de l'Assemblée ne peut pas être inférieur à la moitié du nombre total de députés. Hors les exceptions prévues dans la Loi fondamentale, le projet de loi et de résolution de l'Assemblée sont approuvés avec les voix de plus de la moitié du nombre total des membres.

Les projets ou propositions de loi, votés et approuvés par la Chambre dans le détail, sont envoyés au chef de l'exécutif et sont transformés en lois, puis signé par lui.

Composition[modifier | modifier le code]

Susana Chou, présidente et députée de l'assemblée législative élue au suffrage indirect par l'industrie des intérêts commerciaux.

La composition actuelle de l'Assemblée législative résulte des élections de 2005, ainsi que les nominations faites par le chef de l'exécutif. Il comprend 29 membres élus ou nommés de différentes manières:

  • 12 sont élus au suffrage universel direct, c'est-à-dire par des résidents permanents de Macao de plus de 18 ans;
  • 10 sont élus au suffrage universel indirecte, c'est-à-dire par des organisations ou associations locales représentant les intérêts des divers secteurs de la société qui ont acquis la personnalité juridique depuis au moins trois ans, et qui ont été officiellement enregistrées et régulièrement signalées;
  • 7 sont nommés par le chef de l'exécutif de Macao.

Dans le cas d'élections indirectes, le système électoral, plus concrètement les intérêts les intérêts les plus importants de la société sont divisés en 4 grands domaines:

  • Le secteur des entreprises et des matériaux, avec 4 sièges réservés;
  • Le secteur du travail, avec 2 sièges réservés;
  • Le secteur des professionnels, avec également 2 sièges réservés;
  • Les secteurs du bien-être, culturels, éducatifs et sportifs, avec 2 sièges réservés.

Lors des élection de 2005, il y avait seulement une liste pour chacun de ces secteurs dans une, tous élus, ce qui montre qu'il n'y a pas concurrence dans les élections par circonscription électorale indirect, à l'inverse du élections au suffrage direct.

Les députés de l'Assemblée législative doivent être résidents permanents de Macao. Chaque mandat dure quatre ans.

Députés élus au suffrage universel direct[modifier | modifier le code]

Députés élus au suffrage universel indirect[modifier | modifier le code]

Secteur des entreprises[modifier | modifier le code]

Secteur du travail[modifier | modifier le code]

Secteur des intérêts professionnels[modifier | modifier le code]

Secteur des intérêts culturels, sportifs et éducatifs[modifier | modifier le code]

Députés nommés par le chef de l'exécutif[modifier | modifier le code]

  • Philip Xavier
  • Tsui Wai Kwan
  • Lee Pui Lam
  • Lao Pun Lap
  • Ieong Tou Hong
  • José Chui Sai Peng
  • Sam Chan Io

Électeurs recensés[modifier | modifier le code]

Fin mai 2008, environ 220 mille personnes ou électeurs sont recensées et 923 électeurs collectif (associations ou organisations locales) [1].

Critiques[modifier | modifier le code]

Un nombre croissant de personnes critiquent l'Assemblée législative de ne pas être en mesure de lutter pour les intérêts communs des citoyens de Macao, une bonne partie de ses membres ont des liens étroits avec le chef de l'exécutif comme dans le cas de membres désignés, ou le secteur des affaires. Elle est également critiquée par le fait que ce corps législatif n'est pas totalement démocratique, en raison d'un nombre considérable de députés nommés par le chef de l'exécutif ou élus par la communauté des associations et des entreprises (ces institutions ne représentent, selon des études universitaires, qu'environ 8 % de la population).

Malgré son statut, l'Assemblée est critiquée pour être un peu puissante et influente. Beaucoup de gens pensent qu'elle doit être plus active et plus revendicative, en posant plus de questions au gouvernement et au chef de l'exécutif. Son fonctionnement est un bon reflet de la société de Macao, qui est traditionnellement, faiblement participative et un peu revendicative. A Macao, il y a beaucoup de pression pour démocratiser le système politique.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]