Assaut du quartier général de l'armée pakistanaise de 2009

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
ArticlesToBeReadFirst v2.svg  Cette page se comprend mieux après la lecture de Conflit armé du Nord-Ouest du Pakistan.
Assaut du quartier général de l'armée pakistanaise de 2009
Localisation du district de Rawalpindi au sein du Pakistan.
Localisation du district de Rawalpindi au sein du Pakistan.
Informations générales
Date 10 octobre -
Lieu Quartier général de l'armée pakistanaise, Rawalpindi, Pendjab, Drapeau du Pakistan Pakistan
Issue L'armée reprend le contrôle de la base
Échec symbolique pour l'armée.
Belligérants
Flag of the Pakistani Army.svg Forces armées du Pakistan Tehrik-e-Taliban Pakistan
Lashkar-e-Jhangvi
Commandants
B.G. Anwar-ul-Haq Ramday †
L.C. Wasim Ahmed †
Mohammed Aqeel (capturé)
Forces en présence
50-100 soldats 10 talibans
Pertes
12 tués 9 tués et un capturé
Conflit armé du Nord-Ouest du Pakistan
Batailles
Bataille de Wana (2004) • Assaut de la Mosquée rouge (2007) • Première bataille de Swat (2007) • Bataille de Bajaur (2008) • Seconde bataille de Swat (2009) • Opération Rah-e-Nijat (2009) • Offensive d'Orakzai et de Kurram (2010 - 2011) • Opération Brekhna (2011)

L’assaut du quartier général de l'armée pakistanaise de 2009 (nom officiel : opération Janbaz) s'est déroulé à Rawalpindi entre le 10 et le 11 octobre 2009 quand des hommes armés ont pris d’assaut le quartier général de la puissante armée pakistanaise.

Contexte[modifier | modifier le code]

Les autorités pakistanaises sont en situation de guerre contre des mouvements islamistes armés et anti-gouvernementaux depuis 2007, alors que les premiers combats ont commencé en 2004.

L'attaque intervient alors que depuis le début de l'année 2009 l'armée a multiplié ses opérations militaires dans le nord-ouest du pays, notamment dans le district de Swat et des régions alentour. Alors que l'assaut intervient, l'armée pakistanaise préparait sa phase d'offensive terrestre de l'Opération Rah-e-Nijat, dans le fief du TTP au Waziristan du Sud après plusieurs mois de bombardements ciblés.

Lieux de l'attaque[modifier | modifier le code]

Déroulement de l'attaque[modifier | modifier le code]

Un membre du Special Service Group Naval.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]